La nouvelle saison touristique a officiellement commencé

La date officielle du début de la saison touristique estivale en Tchéquie est le 1er avril. On peut dire, pourtant, qu’elle est de moins en moins respectée. En effet, un grand nombre d’attractions touristiques, palais, châteaux, musées, salles d’exposition ouvrent bien plus tôt. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces dernières années surtout, les mois de février et mars sont beaucoup moins froids que jadis et aussi parce que beaucoup de touristes étrangers arrivent en Tchéquie bien avant le mois d’avril. Voyons donc un peu ce que cette nouvelle saison 2008 a préparé pour les touristes tchèques ou étrangers.

Nous commencerons par l’un des lieux de pèlerinage les plus visités qui se trouve dans la région appelée « Vysočina », le Plateau tchéco-morave. Il s’agit de l’église Saint-Jean-Népomucène et de ses dépendances, surtout ses chapelles. Elle est située au-dessus de la ville de Žďar nad Sázavou, sur la Montagne verte (Zelená hora), et est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Pourquoi en parler tout au début de notre ballade touristique de cette semaine ? Parce qu’elle vient enfin d’être débarrassée des échafaudages qui l’entouraient depuis des années. Les visiteurs pourront, de nouveau, après 200 ans, admirer la magnifique décoration en stuc de la voûte, une oeuvre du grand architecte Santini qui vient d’être entièrement restaurée. Cette décoration avait été très endommagée par un incendie et recouverte d’un simple plâtre blanc. La restauration des intérieurs de l’église a commencé en 2002, mais elle est loin d’être terminée. Comme le dit le principal responsable de la restauration des bâtiments, Tomáš Rafl, « il y a encore du pain sur la planche ». En tchèque on dit « du travail à l’église » - et c’est le cas de le dire ! En effet, tout l’ensemble de l’église Saint-Jean-Népomucène doit être restauré car, comme nous l’avons dit, c’est l’un des plus grands lieux de pèlerinage en Tchéquie qui est visité par des dizaines de milliers de touristes tous les ans.

Parmi ceux qui ont commencé la saison touristique un peu plus tôt que d’habitude, il y a eu aussi les ours du jardin zoologique de Plzen, en Bohême de l’Ouest. Ils voulaient déjà sortir de leurs tanières le 14 mars dernier, ce que les employés du zoo leur ont naturellement permis. En effet, les jeunes visiteurs étaient impatients de pouvoir admirer leurs idoles Eliška et Honzik qu’ils connaissent bien des séries télévisées pour les plus petits. Néanmoins, les gros nounours de Plzen après leur sommeil d’hiver n’ont pas été très loquaces. D’après Lenka Václavova qui s’en occupe le plus, ils attendent qu’il fasse un peu plus chaud pour gambader dans leur terrain de jeu.

Le Musée régional de Prachatice, photo: CzechTourism
Quelqu’un qui a par contre été plus loquace, c’est le directeur du Musée régional de Prachatice, Pavel Fencl. Pourquoi ? Parce que le musée ouvre une nouvelle exposition permanente sur les châteaux de la région et une autre, estivale seulement, sur les activités aéronautiques de la seconde moitié du XXe siècle. Prachatice, c’est la région montagneuse de la Šumava, aux frontières de la Bavière, et aussi une région d’anciennes mines d’or. Pour cela, en dehors du bâtiment principal du musée, sur la Grande Place, le « Petit château » sera également ouvert au public avec une exposition d’anciennes cartes géographiques et minières de la Šumava. Le directeur Pavel Fencl insiste aussi sur les publications réalisées par le musée :

« Traditionnellement nous allons publier « Le chemin doré », présentant la région de Prachatice. A l’occasion de l’exposition sur Karel Klostermann, nous comptons publier de nouvelles informations sur cette personnalité ainsi que d’autres guides et revues d’informations sur toute la région et la Šumava en général. »

Avec le début de la nouvelle saison touristique, le 1er avril, vient de commencer à České Budějovice, en Bohême du Sud, la 4e édition du festival Shakespeare. Les représentations auront lieu sur la scène du centre culturel Bazilika et au club Solnice, dans le centre-ville. Dans le cadre de ce festival, les spectateurs pourront applaudir les troupes théâtrales du « Divadlo bez zábradlí » de Prague, de « Husa na provazku » de Brno, pour ne citer que les plus connues. La directrice du festival, Kateřina Melenová, insiste sur le fait que les spectateurs auront le choix entre le théâtre classique et les scènes alternatives :

« La dramaturgie a changé depuis la première édition. Nous présentons Shakespeare, mais dans une conception du XXIe siècle. Il y aura beaucoup de représentations de scènes alternatives. Mais nous présenterons aussi, par exemple, le Théâtre Klicpera de Hradec Kralové qui a été déclaré théâtre de l’année. Il fera partie des représentations classiques. »

Château de Karlštejn, photo: CzechTourism
Si nous restons en Bohême du Sud, la saison a aussi pleinement commencé avec l’ouverture des châteaux les plus célèbres. Parmi eux, citons Hluboká nad Vltavou, Jindřichův Hradec, Třeboň et Český Krumlov. En ce qui concerne ce dernier, un joyaux de l’architecture, l’un des lieux touristiques les plus visités de la Bohême du Sud et de la Tchéquie en général, en dehors de Prague et du château de Karlštejn peut-être, les visiteurs seront probablement surpris par le fait qu’il est entouré d’échafaudages. Pourquoi ? La réponse nous est fournie par le châtelain, Pavel Slavko :

« Nous avons un travail très important devant nous. Il s’agit de la rénovation et de l’ouverture au public de la première cour du château. Nous avons ouvert cinq grands chantiers, ce qui sera une grosse surprise certainement pour les touristes. Nous devrons aussi garantir la sécurité des visiteurs aux entrées du château. D’un autre côté, les touristes tchèques ou étrangers pourront constater que les travaux de rénovation des sites historiques en Tchéquie sont des plus intenses. »

Si vous êtes un amateur de spéléologie, ne manquez pas de visiter les grottes de Zbrašov que vous trouverez facilement dans la région de Teplice nad Bečvou. Ce sont des grottes d’aragonite, qui sont très rares aussi bien en Tchéquie qu’en Europe. La région elle-même vaut aussi la peine d’être visitée, surtout en ce qui concerne les beautés naturelles. Naturellement, nous ne vous avons présenté que quelques attractions intéressantes en cette nouvelle saison touristique. Mais il en existe bien d’autres qui viennent d’ouvrir leurs portes. A Prague, ce sont surtout les jardins du Château et certains bâtiments nouvellement ouverts au public. On peut aussi recommander l’un des châteaux les plus visités dans les environs de la capitale, celui de Karlštejn et sa célèbre et merveilleuse chapelle de la Sainte-Croix. Une nouveauté encore : il est possible de réserver les visites en utilisant le web. Cette année non seulement pour Karlštejn justement, mais aussi le château de Konopište. A partir de l’année prochaine, un plus grand nombre d’attractions touristiques tchèques utiliseront les possibilités de réservation par Internet et de paiement par cartes bancaires. C’est tout pour cette semaine, notre ballade touristique est terminée.

10
48.973870000000
14.474945800000
default
48.973870000000
14.474945800000
49.937743700000
14.187094800000
49.782409800000
14.658399800000
49.012710600000
13.997190500000
48.973005920000
13.623046880000
49.580083520000
15.942106250000