La page sportive

r_2100x1400_radio_praha.png

Le week-end dernier, pour certains sportifs tchèques, a été un week-end de succès. Je dis pour certains et je pense là les cyclo-crosseurs, car leur Championnat du monde se déroulait à Tabor, en République tchèque. La ville de Tabor, au sud de Prague, est un peu le berceau des cyclo-crosseurs tchèques. Depuis quelques années, le cyclo-cross tchèque vivait une période de stagnation, après le titre de champion du monde de Radomir Simunek. Il semble que la période des vaches maigres soit terminée. En effet, au Championnat du monde, dans la catégorie Elite, le Tchèque Petr Dlask a réussi à vaincre l'hégémonie belge sur la piste, et s'est classé deuxième. Une médaille d'argent bien mérité, après neuf ans de carrière, mais sans succès notoire. Dans la catégorie des moins de 23 ans, un succès aussi, avec la médaille d'argent de Truntschka, secondé par le bronze de Kasek. Et pourquoi je disais que la période des vaches maigres semble terminée pour le cyclo-cross tchèque ? Parce que dans la catégorie junior du Championnat du monde, à Tabor, en Tchéquie, ce sont les jeunes Tchèques qui sont montés sur les trois degrés du podium ! Or pour Bina, argent pour Simunek et bronze pour Kunta... Un super succès, et comment prometteur !

Du cyclo-cross en Bohême, alors faire un tour un peu plus au nord, avec un succès, à Tallin, capitale de l'Estonie, de Roman Sebrle, au septathlon. Une sorte de revanche sur le vainqueur olympique, Erki Nool, à la coupe qui porte son nom... remportée, justement par le Tchèque Sebrle. Aux Jeux olympiques de Sydney, il s'était classé second, derrière Nool...

On est en hiver, passons donc aux sports d'hiver, avec une épreuve de la Coupe du monde de ski de fond, qui se déroulait, le week-end écoulé, à Nové Mesto na Morave, sur le Plateau tchéco-morave. Dans la Coupe du monde, pas de succès tchèque. La championne tchèque, Katerina Neumannova, avait déclaré forfait. Par contre, dans le Ski d'or, une épreuve comparable au Championnat de la République, la Tchèque, Zuzana Kocumova a été souveraine au 5 km libre.

Un peu de football, avec le premier match du joueur tchèque Tomas Rosicky. Un joueur dont le transfert à Dortmund a été le plus cher dans l'histoire du football tchèque. Rosicky a fait bonne figure, apportant la légèreté sur le terrain, mais n'a pas réussi à empêcher que son équipe soit battue 1 à 0 par Munich. Par contre, il a suscité l'attention des médias allemands.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture