La porcherie de Lety : symbole de l'antitziganisme en Tchéquie ?

The pig farm in Lety

Retour maintenant sur une polémique qui dure déjà depuis de longues années : à Lety, en Bohême du sud, une porcherie industrielle est installée sur l'emplacement d'un ancien camp de concentration tzigane. Malgré la pression internationale, Prague n'a toujours pas trouvé de solution et les choses trainent. Une lenteur qui pour certains reflète le mépris de la communauté rom dans le pays. Ecoutez l'analyse de Petr Uhl, ancien représentant du gouvernement tchèque pour les droits de l'homme :

« Je pense que la situation - qui est lamentable, je l'avoue - ressort de la situation globale qui est aussi lamentable. Il y a dans ce pays une certaine absence de réflexion historique. Les Tchèques vivent toujours un peu dans les schémas dressés au cours de leur combat économique et politique dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le schéma est un schéma nationaliste. Le nationalisme tchèque, parce qu'il concerne une ethnie relativement petite, n'était pas dangereux, ne provoquait pas de guerre, mais il pèse aujourd'hui sur la société tchèque comme un élément très négatif dans le cadre de l'UE.

« Je trouve que le nationalisme est lié à un certain mépris des Roms, qui résulte de la situation sociale de la population rom après 1989, appauvrie et sans travail.

Il est vrai que les autorités portent une responsabilité pour cet antitziganisme - un terme de l'ONU peu courant en français ou en tchèque. Si vous prenez l'antisémitisme, qui était dans les pays tchèques assez grand même après la guerre, il est aujourd'hui très très faible par rapport à la Pologne, à l'Ukraine, à la Russie mais aussi à la Slovaquie. La société tchèque a été capable de travailler elle-même là-dessus. Mais par rapport aux Roms, non. »

« La situation autour du camp de concentration de Lety est lié à la vision des Roms par la société majoritaire tchèque, à l'ignorance de leur histoire, de leurs traditions, même de leur situation sociale actuelle - sociale, culturelle et autres. »

Notez que nous reviendrons sur ce problème de la porcherie de Lety dans notre émission de mardi prochain.