La première d'un opéra moderne

r_2100x1400_radio_praha.png

Une oeuvre moderne a été présentée, ce mercredi, sur la scène de l'Opéra d'Etat de Prague. Son auteur, Emil Viklicky, était connu jusqu'à présent comme un musicien de jazz. Avec son opéra intitulé Faidra - Faidre il s'est attaqué donc à un genre bien différent. L'histoire de la reine de Crète se vengeant à l'homme qui a refusé de l'aimer a été transposée dans le temps et située dans une base militaire. Emil Viklicky et l'auteur du livret se sont inspirés d'un fait divers de 1996 lorsque des soldats tchèques, membres des forces de paix en ex-Yougoslavie, avaient été accusés de harcèlement sexuel. Ils auraient violé une militaire américaine. La procédure n'a pas abouti cependant à des preuves convaincantes et ils ont été acquittés. Dans l'opéra Faidra il s'agit également d'un prétendu viol, mais il s'avère finalement que ce n'était que la vengeance d'une femme agissant par désespoir car elle était rejetée par l'homme qu'elle aimait. Le public a accueilli relativement bien cet opéra dont la modernité reste dans les limites du compréhensible. L'accueil de la critique a été mitigé. D'une part, la critique apprécie l'invention musicale du compositeur inspirée par le minimalisme de Philip Glass et par le langage musical de Leos Janacek, d'autre part elle dénonce les faiblesses du livret qu'elle considère comme bâclé et naïf.