La privatisation des appartements

r_2100x1400_radio_praha.png

Les habitants du centre de Prague ont peur de la privatisation de leurs appartements. Notre stagiaire, Lenka Jansova, apporte plus d'informations.

Chaque locataire qui habite dans un immeuble appartenant à la ville de Prague, dans le centre, va recevoir la proposition d'acheter son appartement. Quelques uns ne font pas confiance aux fonctionnaires, en principe, ou ils n'ont pas assez d'argent. Voilà pourquoi, il y a des habitants qui ont peur de leur futur.

Les premiers actes de vente pourraient être négociés en septembre. La ville de Prague offre 100 maisons, ce qui représente, à peu près, 1000 appartements, dans la première étape de la privatisation.

Les locataires pourraient payer un prix assez modéré, quand même, cela veut dire entre six et dix mille couronnes, l'équivalent de près de 1100 et 1900 francs, le mètre carré. Comparons ce prix au prix du marché. Un appartement libre de la maison rue Hellichova, dans le centre de Prague, vient d'être vendu, à peu près, à soixante-deux mille couronnes le mètre carré. Le maire de Prague 1, Jan Bürgermeister, suppose que le tiers des habitants, ayant acheté leurs appartements, vont envisager la vente successive de ces derniers.

En ce qui concerne les règles de cette privatisation, les locataires ne peuvent pas être forcés d'acheter leurs appartements. S'ils ne le veulent pas, la mairie de Prague sera obligée de leur proposer un autre appartement.

Auteur: Lenka Jansová
lancer la lecture