La République tchèque deuxième en Europe dans le tri des déchets

Les études les plus récentes affirment que les Tchèques sont des champions européens dans le tri des déchets. La Tchéquie serait deuxième au classement, derrière l'Allemagne, en ce qui concerne le tri des matières plastiques. Un succès ? Peut-être, mais il y a le revers de la médaille.

Les Tchèques sont un peu habitués à trier leurs déchets, mais la campagne d'information en cours les invite à faire encore plus. Beaucoup de Tchèques ont choisi de trier leurs déchets pour la même raison que le champion de canoë et médecin de profession, Lukas Pollert, qui participe à cette campagne : tout simplement, ils n'avaient pas envie de vider les ordures ménagères trop souvent. Donc, ils ont commencé à faire le tri de celles-ci, donc séparer les papiers des boîtes de conserves ou des bouteilles en plastique. La campagne semble porter ses fruits, puisque selon les dernières statistiques, les Tchèques seraient les seconds en Europe en matière de tri de déchets. L'année dernière, chaque citoyen de la Tchéquie a trié 36 kilogrammes d'ordures ménagères, 10 % de plus que l'année précédente et deux Tchèques sur trois participent à ce tri. Il faut dire que le tri des déchets est une bonne affaire, car les emballages en plastique, par exemple, représentent une matière première recyclable de choix. En Tchéquie, la société Eko-kom possède pratiquement le monopole du recyclage des bouteilles en plastique. Elle prospère et est même prête à investir un million d'euros, l'année prochaine, dans une campagne publicitaire présentant les possibilités d'utilisation des bouteilles en plastique après leur recyclage, une campagne qui devrait conduire les Tchèques à trier encore plus les bouteilles en plastique. Pourtant, Martin Bursik, leader du parti des Verts en Tchéquie n'est pas satisfait et explique pourquoi :

Martin Bursik, photo: CTK
« Il faut dire à ce propos qu'en ce qui concerne le tri des déchets, en dehors des pays scandinaves, les systèmes les plus efficaces existent en Autriche et en Allemagne. Un système est d'autant plus efficace qu'il est confortable pour le citoyen. Cela veut dire que ce dernier sera plus enclin à trier ses ordures ménagères quand il disposera de plusieurs poubelles directement dans son lieu d'habitation ou à proximité. Il faut dire aussi que la République tchèque possède une certaine tradition dans le tri des déchets, surtout du papier, datant de l'époque du régime communiste. D'un autre côté, la Tchéquie est en retard, car elle ne trie que certains déchets, le papier, les bouteilles en plastique. On ne trie pas encore beaucoup les emballages en aluminium, les briques en papier, et les déchets organiques. Ces derniers sont utilisés dans le monde pour la production d'engrais ou de fourrages, employés ensuite dans la production agricole, l'élevage ou le jardinage. Les systèmes de tri et de collecte des ordures ménagères sont beaucoup plus sophistiqués en Autriche ou en Allemagne et nous ne sommes pas dans une situation où nous pourrions affirmer qu'il y a lieu d'être satisfait avec la manière dont on trie les matières premières recyclables en République Tchèque. »