La résurrection des Bohemians Prague de retour parmi l'élite grâce à leurs supporters

Photo: CTK

Deux ans après avoir pratiquement disparu de la carte du football tchèque, les Bohemians Prague ont célébré, lundi soir, leur grand retour en première division. Une résurrection que le club de la capitale au célèbre maillot vert et blanc frappé d'un kangourou doit en grande partie à ses fidèles supporters devenus actionnaires.

Photo: CTK
En mars 2003, le déclin et la lente agonie des Bohemians semblent inexorables. Le club dans lequel le légendaire Antonin Panenka connut quelques-unes de ses plus belles heures de gloire, au début des années 1980, croule alors sous les dettes. Les différentes tentatives de reprise ont toutes échouées et le club, qui évolue en deuxième division, se voit retirer sa licence professionnelle par la fédération. Pire même, si les dirigeants ne règlent pas l'amende de trois millions de couronnes (environ 100 000 euros à l'époque) qui leur a été infligée pour ne pas avoir terminé la saison, les Bohemians seront relégués dans la dernière division du football amateur. Dans le cas contraire, ils seront autorisés à repartir à l'étage inférieur la saison suivante et à participer au championnat de troisième division nationale.

Bohemians - HFK Olomouc, photo: CTK
Les supporters, réputés pour leur fidélité à toute épreuve, se mobilisent alors pour la survie de leur club. Une association baptisée « SOS Klokan » - « SOS Kangourou » - est d'abord mise sur pied avant qu'une coopérative inscrite au registre du commerce sous l'appellation Coopérative des supporters des Bohemians ne soit créée. Son objectif : la reprise du club par ses propres moyens ou par l'intermédiaire d'un investisseur qui se devra de laisser une part du capital du club aux mains des supporters. Ceux-ci sont invités à verser un minimum de 1000 couronnes (35 euros) sous forme de cotisation sur le compte de la coopérative. Résultat, dès le mois de mai, la coopérative compte près de 1400 membres, parmi lesquels des anciens joueurs, des acteurs, des musiciens et même un philosophe, plus de trois millions de couronnes nécessaires à la survie du club ont été collectés et une société s'est engagée à financer le fonctionnement du club.

Viktoria Zizkov, photo: CTK
En août 2005, les Bohemians, rebaptisés Bohemians 1905 en référence à l'année de création du club, repartent donc en troisième division, célèbrent leur centenaire, et dix mois plus tard remontent en deuxième division. Mais la folle aventure ne s'arrête pas là puisque dans la foulée, les Kangourous retrouvent l'élite professionnelle. Lundi, en s'imposant (3-1) sur le terrain de HFK Olomouc, leur concurrent direct pour la deuxième place, dans un match décisif, les Bohemians ont, en effet, validé leur ticket de montée en première division. Tout au long de l'exercice 2006-2007, leur moyenne de spectateurs aura été supérieure à 6500 personnes, soit la deuxième affluence du pays, première et deuxième divisions confondues, derrière le Sparta Prague (12 000 spectateurs de moyenne). Un Sparta auquel les Kangourous se mesureront donc dès l'année prochaine pour un chaud derby pragois, tout comme à leur voisin du Slavia et au club de quartier Viktoria Zizkov, qui retrouve lui aussi la Gambrinus Liga.