La Semaine nationale pour les mariés, pour la première fois en Tchéquie

r_2100x1400_radio_praha.png

La Semaine nationale pour les mariés - une initiative qui a vu le jour il y a 10 ans en Grande-Bretagne, et qui est organisée pour la première fois en République tchèque, dans la semaine du 12 au 19 février.

Des représentants d'ONG - Centre de soutien aux mères, Forum éthique, Société psychologique tchéco-morave et ou encore l'Eglise catholique ont inauguré, lundi, au Sénat, la Semaine pour les mariés. Son slogan : « Le bon mariage n'est pas une évidence. » Pour Petr Cincala, porte-parole de la campagne, l'objectif est de sensibiliser l'opinion sur l'institution du mariage, montrer qu'il vaut la peine de s'investir dans l'édification de relations durables pour les couples mariées :

« La semaine pour les mariés ne veut pas promouvoir le mariage à tout prix, il ne s'agit pas de préserver les mariages qui ne fonctionnent pas, ce que nous voulons c'est dire qu'il existe certaines règles pour développer de bonnes relations entre partenaires. C'est une campagne pour que les gens se rendent compte qu'un bon mariage n'est pas une évidence ou un hasard, qu'il y va de la communication, de la compréhension, des attentes réelles...»

Le sénateur Martin Mejstrik a souhaité que la Semaine nationale pour les mariés soit placée sous son patronage, la Tchéquie étant le champion d'Europe des divorces:

« En République tchèque, il y a de moins en moins la volonté pour les hommes et les femmes de se marier. Le nombre d'enfants qui naissent en dehors de mariage dépasse de 5 fois le nombre de ceux qui naissent en famille classique. 30 000 enfants vivent chaque année le divorce de leurs parents. La durée moyenne d'un mariage est de 13 ans, sur 100 nouveaux mariages, il y a 65 divorces, soit plus de 50%... »

Toujours selon Mejstrik, la Semaine pour les couples ne réglera pas, de toute évidence, la question des divorces, mais c'est le début d'un débat et cela doit être aussi, une affaire de politique gouvernementale pour la famille. La Semaine nationale pour les mariés a aussi le soutien de l'Eglise catholique tchèque. On écoute l'évêque de Plzen, Frantisek Radkovsky :

« La famille a besoin de toute notre protection. La famille est nécessaire puisqu'elle est ce qu'il y a de meilleur pour une évolution saine de l'enfant. Il faut sensibiliser la société sur la sauvegarde de la famille et lutter pour les intérêts des enfants qui ne peuvent pas former un lobby pour se défendre, eux-mêmes. »

C'était un reportage sur la Semaine nationale pour les mariés qui sera dorénavant organisée en République tchèque chaque année, suivant l'exemple de la Grande-Bretagne, la Suisse et d'autres pays, durant la semaine de la Saint-Valentin.