La Tchéquie attire toujours les cinéastes étrangers.

Angelina Jolie, photo: CTK

Les cinéastes étrangers sont toujours aussi nombreux à rechercher la République tchèque pour le tournage de leurs films, qu'il s'agisse des ateliers et studios de Barrandov, à Prague, de la capitale elle-même, mais aussi des châteaux et sites historiques dans tout le pays. Coup de projecteur sur deux productions hollywoodiennes actuellement en tournage en Tchéquie.

Angelina Jolie, photo: CTK
C'est en Tchéquie, plus exactement en studio, mais aussi au château médiéval de Krivoklat que sera réalisé en partie le nouveau film où Angelina Jolie tient l'un des principaux rôles. La grande vedette du cinéma américain est arrivée à bord d'un jet privé, dans la nuit de mercredi à jeudi. Comme le plus souvent lorqu'elle est en tournage à l'étranger, elle est accompagné de son compagnon, le tout aussi célèbre Brad Pitt et de leurs quatre enfants. La star américaine n'a pas choisi d'habiter à l'hôtel, mais dans une coquette villa du 6e arrondissement de Prague. Un choix qui peut lui créer des problèmes, car la villa semble facilement accessible et la police a déjà dû intervenir contre un reporter d'un journal à sensation qui s'était introduit dans le jardin de la villa. Angelina Jolie est venue en Tchéquie pour le tournage du film « Wanted », basé sur la célèbre bande dessinée de Mark Millar et J.G. Jones. Elle tournera également au château de Krivoklat, non loin de Prague, où une autre célébrité du cinéma américain, Morgan Freeman, la rejoindra au début du mois de juin. Pour le châtelain de Krivoklat, Ludek Frencl, le tournage de films dans son château est une source importante de revenus qui sert à l'entretien de cette très belle construction médiévale admirablement conservée. Ces jour-ci, ils est aussi le théâtre du tournage d'une superproduction américaine, la seconde partie de la Chronique de Narnie, intitulée provisoirement « Toastie ». Les cinéastes et leurs matériels ont complètement occupé le château et, une partie des circuits de visite a dû être fermée au public. La somme de près d'un million de couronnes que l'administration du château a reçu pour la location aux cinéastes américains, servira à la reconstruction d'une partie des remparts, du restaurant, du portail d'entrée et de la chapelle.

Château de Křivoklát, photo: CzechTourism
Ainsi donc, l'intérêt que les producteurs de cinéma manifestent pour Prague, mais aussi pour bien d'autres lieux historiques de Tchéquie, se reflète également dans la possibilité d'entretenir des bâtiments historiques souvent de grande valeur. Par exemple, sur les 12 millions de couronnes de recettes du château de Krivoklat, plus de la moitié provient justement de la location aux producteurs de cinéma. Il ne sont pas seulement étrangers : le réalisateur slovaque, installé à Prague, Juraj Jakubisko, y a tourné une partie de sa fresque historique sur la comtesse Bathory, son dernier film. Des productions allemandes le louent régulièrement pour tourner des contes de fées, et d'autres équipes de tournage hollywoodiennes se préparent à venir en Tchéquie et à Krivoklat.