«La Venise » tchèque attire les touristes par son château et ses expositions interactives

Château de Benatky nad Jizerou, photo: CzechTourism

Aujourd’hui, je vous propose de revisiter Benátky nad Jizerou - une bourgade discrète à une quarantaine de kilomètres au nord de Prague réputée pour son passé celte documenté par de riches trouvailles archéologiques, pour les séjours des personnalités célèbres comme le compositeur tchèque Bedřich Smetana ou l’astronome danois Tycho Brahé, pour son magnifique château baroque et son pont primitif Renaissance. Le nom de la ville – Benátky, en tchèque, est également l’appellation tchèque de Venise. A l’instar de la cité italienne, un festival du film a lieu tous les ans, au mois de novembre, à Benátky. En attendant, c’est le musée, avec ses expositions interactives, installées au 2e étage du château, qui attire le plus de visiteurs, en cette saison estivale.

Château de Benatky nad Jizerou, photo: CzechTourism
Une partie du château situé au sommet d'une colline dominant la ville abrite le musée local. Ses expositions sont conçues d'une façon interactive qui permet de toucher l'histoire : le visiteur peut essayer d'imaginer les sentiments des Celtes qui combattaient, le glaive au poing, protégés par une chemise de mailles pesant 8 kilos, ou bien encore observer les étoiles, comme le faisait Tycho Brahé, qui a d'ailleurs réalisé une importante découverte à Benátky...

Mais intéressons-nous tout d'abord aux origines de ce nom. Comme l'explique notre guide Jana Vernerová, directrice des expositions, l'appellation Benátky est utilisée pour indiquer des endroits situés à proximité de l'eau :

Tycho Brahé
« Il y a, tout autour, des lacs souterrains qui alimentent la rivière Jizera, qui, elle, est l'une des sources d'eau potable pour Prague. »

Le nom lui-même est dérivé de Venezia, dont l'appellation slovène Benetke a donné, en tchèque, Benátky... La mention écrite la plus ancienne sur Benatky date de 1052. Parmi les propriétaires qui s'y sont succédé, figurent les seigneurs de Dražice, qui y ont fait construire un couvent, et les seigneurs de Donín, fondateurs, en 1525, d'un château. Plus tard, le domaine, y compris la ville et le château, a été acheté par l'empereur Rodolphe II qui a invité, en 1599, l'astronome danois Tycho Brahé. Depuis la plus petite des deux coupoles de l'église, celui-ci observait chaque soir le ciel. Son séjour est documenté par le modèle de son premier appareil astronomique, le dit quadrant, qui servait à déceler, à l'oeil nu, la position des corps célestes au-dessus de l'horizon, affirme Jana Vernerová :

« Tycho Brahé est resté à Benátky pendant presque un an. L'observatoire qu’il a commencé à édifier est resté inachevé, après que l'astronome ait été rappelé à Prague. A Benátky, Brahé a rencontré son rival, Jan Kepler, et profité de son séjour pour définir le méridien qui passe à cet endroit. Il l'a inscrit au plafond du château où il a été retrouvé par les restaurateurs qui l'ont reporté en bas et gravé sur le plancher de la salle, celle dans laquelle Brahé aimait également observer le ciel, comme le prouve une esquisse de l'époque. »

Château de Benatky nad Jizerou, photo: Zdeněk Fiedler, CC BY 3.0 Unported
Après Rodolphe II, le château revient à Jan de Werth, général allemand qui le reçoit en récompense des services et du soutien financier apportés lors de la Guerre de Trente Ans à l'empereur Ferdinand II. Jan de Werth, seigneur cruel qui détestait les Tchèques, a agrandi le château d'une aile centrale et de bâtiments de ferme et l'a entouré de murs fortifiés. Sous le propriétaire suivant, Ignac de Klenová, grand mécène des arts, Benátky est devenue un centre musical de marque. Et cela grâce à la famille Benda. Le premier, František Benda, né ici en 1709, a hérité du talent musical de sa mère, issue de la célèbre dynastie des musiciens Brixi. Après ses études à Dresde, il est devenu chef d'orchestre et compositeur à la cour du roi prussien Friedrich II à Berlin. Son frère, Jiří Antonín Benda, est connu pour avoir été le premier compositeur reconnu du mélodrame dans lequel il a renoué avec Rousseau et par lequel il a influencé des compositeurs tels que Mozart. Au château de Benátky, une salle est dédiée à la famille Benda : on peut y voir un piano auquel jouait le jeune František, et d'autres instruments - violon et flûte sont accrochés aux murs.

Benátky est encore lié à un compositeur célèbre, Bedřich Smetana. Il y est arrivé avec la famille du comte Thun Hohenstein, raconte notre guide :

« Sur recommandation d'un ami, le comte l'a engagé comme maître de musique pour ses enfants. Il s'est tout d'abord méfié du jeune Smetana, qui avait alors 20 ans, mais ensuite il a reconnu son grand talent et l'a incité à la composition. La famille du comte alternait les séjours à Benátky et dans un autre château situé dans les alentours, Bonrepos, et Smetana, qui les accompagnait, y a composé une partition intitulée La Danse posthume. »

On pourrait encore continuer l'énumération des personnages célèbres originaires de Benátky. Le musée évoque ainsi la mémoire de deux explorateurs - Josef Kořenský et Josef Polák, botaniste parmi les premiers Tchèques à avoir exploré l'Australie. Une salle est consacrée à Marie Krupičková, connue pour être la première femme à avoir effectué un saut en parachute. Peu de châteaux comme celui de Benatky sont aussi vivants et accueillants. Ses expositions interactives aménagées avec le soutien de la Fondation Open Society Found Prague méritent vraiment d'être visitées.

10
50.291160600000
14.823611300000
default
50.291160600000
14.823611300000