« L'après-midi français de Brno» : art et pétanque

'Boskovice' par Othon Coubine

Les habitants de la ville de Brno, en Moravie, ont pu participer, ce vendredi, à «Un après-midi français ». Dans son cadre, une visite commentée de l'exposition du peintre tchéco-français Othon Coubine (Otakar Kubin), que l'on peut visiter actuellement au château de Spilberk, suivie d'un petit tournoi de pétanque au pied du château, ont été organisés.

La manifestation a été préparée par le Musée de la ville de Brno en collaboration avec le club « Coupe de la pétanque ». Les participants ont donc eu l'occasion de comparer les joueurs de pétanque actuels à ceux que l'on voit sur un tableau de l'exposition Coubine. Dans les années 1920 et 1930, le peintre avait contemplé et peint les joueurs de pétanque dans de petites villes de Provence. L'oeuvre et la personnalité de cet artiste ont été présentées aux participants à la visite commentée par Marcela Macharackova du Musée de la ville de Brno :

« Otakar Kubin a été un important peintre tchèque, un des fondateurs de la peinture moderne tchèque et membre du groupe « Osma » ( Le groupe des huit) qui a lancé l'expressionnisme dans notre pays. Par la suite, il a été influencé pendant quelques années par le cubisme. En 1912, il est parti à Paris où il a vécu avec quelques courtes interruptions jusqu'en 1952. Il s'est imposé à Paris, en Europe et même dans le monde, il était membre de l'Ecole de Paris. Il côtoyait Picasso, Chagall et d'autres grands artistes vivant en France. Les oeuvres créées dans les années 1920 et 1930 sont sa plus grande contribution à l'art du XXe siècle. En ce temps-là, il vivait dans un petit village de Provence, Simiane, et il a saisi sur ses toiles le caractère très spécial du paysage provençal. L'image d'une Provence très particulière et aride sera liée à jamais avec son nom. »

Déjà pendant sa jeunesse, Othon Coubine aimait et peignait les paysages dans les environs de Boskovice, sa ville natale. Il y est revenu en 1952 pour y vivre et peindre pendant douze ans. Il a passé les dernières années de sa vie alternativement en Provence et en Moravie. Sa vie est limitée par les dates 1883 et 1969.

« Nous avons repris l'exposition préparée pour la Galerie de Bohême du Nord à Litomerice par Eva Neumannova, qui, pour la reprise de l'exposition à Spilberk, a cependant été obligée de remplacer à peu près un tiers des toiles par d'autres oeuvres de Coubine. Il est aujourd'hui très difficile d'obtenir de la Galerie nationale l'autorisation de présenter de tels tableaux à deux expositions successives. En tout cas, l'exposition de Spilberk est très représentative. Vingt ans après, c'est de nouveau une rétrospective qui permet au visiteur de se faire une idée de l'ensemble de l'oeuvre de Coubine qui est richement représentée dans les galeries et les musées tchèques. »

Après la visite de l'exposition, les amateurs de pétanque se sont donc donnés rendez-vous sous le château de Spilberk. Cela n'a cependant été qu'un petit prélude à une manifestation beaucoup plus importante. Lors de la foire Sport Life 2006, qui aura lieu à Brno du 9 au 11 novembre, ils proposeront au public une manifestation intitulée « La pétanque pour tous ». Ils récréeront dans un pavillon de la foire la place d'une petite ville de Provence où l'on pourra pratiquer leur sport favori et boire du pastis. Les visiteurs seront invités à assister à un tournoi international et on cherchera à leur démontrer tous les avantages de ce sport de loisir pouvant être pratiqué par tous, même par des handicapés. Selon ses inconditionnels de Brno, la pétanque est capable d'illuminer toute une journée car elle renferme le soleil de la Méditerranée.