Le 7 avril - Journée de la santé psychique

r_2100x1400_radio_praha.png

La Journée mondiale de la santé, le 7 avril, a été consacrée cette année à la santé psychique. Quelle est la situation des Tchèques dans ce domaine ? Les réponses avec Jaroslava Gissubelova.

Chaque année, presque un quart de million des Tchèques viennent pour la première fois consulter un psychiatre. La moitié de la population est frappée, durant la vie, par des problèmes psychiques. 15% des Tchèques souffrent de la dépression qui est la principale cause des suicides. Chaque année, 1600 personnes se donnent la mort. Le Docteur Cyril Höschl, directeur du Centre psychiatrique de Prague, confirme que le nombre des suicides est traditionnellement élevé en Tchéquie. Seuls trois pays - la Hongrie, l'Autriche et la Roumanie, viennent devant nous en Europe. Le nombre de suicides est le plus élevé au printemps. C'est la période critique pour ceux qui cherchent une issue à leurs problèmes dans le suicide. Les hommes commettent cet acte, plus souvent que les femmes, qui restent parfois à des tentatives. Les plus touchés sont les gens de plus de 70 ans, et la génération moyenne entre 40 et 50 ans. Les Tchèques se donnent la mort le plus souvent en se pendant, en se tirant une balle dans la tête, en se jetant des ponts et en prenant des somnifères avalés avec de l'alcool. Les statistiques sont vraiment alarmantes: les problèmes psychiques constituent 22% de tous les problèmes de santé de la population tchèque. 1100 psychiatres soignent les malades. Les frais de la psychiatrie - 2% du budget de la santé publique, restent derrière la moyenne européenne, qui est de 5%. Chose positive dans la psychiatrie tchèque - depuis les 10 dernières années, le nombre de lits hospitaliers a baissé d'un tiers et les patients sont soignés dans des établissements où une hospitalisation n'est pas de rigueur. Les soins sont au niveau européen, mais on peut toujours faire plus pour les patients, a dit aux journalistes Michal Pohanka, vice-ministre de la Santé publique, à l'occasion de la Journée mondiale de la santé psychique, le 7 avril.