Le Bohemia Jazz Festival fait swinguer les Tchèques

Bohemia Jazz Festival, photo: CTK

Le Bohemia Jazz Festival fête cette année sa 7e année d’existence. Durant une dizaine de jours, une caravane de concerts variés et surprenants parcourt les villes de République tchèque. Le coup d’envoi de cet évènement a été donné mardi à Prague dans le somptueux cadre du jardin Valštejn qui jouxte le Sénat. Radio Prague était au rendez-vous et a pu suivre les concerts du groupe Miroslav Hloucal Quartet, vainqueur du Jazz Prix 2012, et du duo australien The Baker Suite.

Bohemia Jazz Festival, photo: CTK
Les concerts du Bohemia Jazz Festival ont beau être gratuits, force est de constater que les places sont chères. A 16h30, soit une heure avant que le Miroslav Hloucal Quartet ne commence à jouer, les bancs mis à disposition du public sont déjà tous occupés et les nombreux spectateurs restés debout sont aux aguets pour dénicher un coin où s’asseoir ; et ce d’autant plus qu’il n’est pas possible de s’installer sur une pelouse surveillée par d’inflexibles gardiens. L’exposition consacrée à l’attentat sur Reinhard Heydrich permet tout de même de patienter en flânant dans le magnifique jardin du Sénat. Finalement, Rudy Linka, un guitariste tchéco-américain reconnu qui préside et anime le festival depuis sa première édition en 2005, prend la parole pour présenter les musiciens à venir :

Miroslav Hloucal et Tomáš Baroš, photo: CTK
« La septième année ! C’est un sacré chiffre ! Cela devient une sorte de tradition. Mais cela ne signifie pas que le festival n’a pas de problèmes ; nous en avons beaucoup ! Et nous comptons sur votre soutien pour les surmonter ou au moins les atténuer. Le groupe que vous allez entendre a remporté, en mars dernier, le Jazz Prix, une compétition que nous organisons depuis trois ans et dans laquelle s’affrontent des groupes allemands et tchèques dont les membres sont âgés de 20 à 30 ans. Et pour la première fois, c’est un groupe tchèque qui a gagné. »

Miroslav Hloucal Quartet, photo: CTK
Les quatre membres du Miroslav Hloucal Quartet commencent à jouer et le public se laisse tranquillement envouter par la virtuosité des musiciens, applaudissant parfois aux détours de mouvements audacieux. Radmila, une spectatrice francophone, nous livre son impression :

« C’est une très bonne idée de proposer un concert dans ce jardin. Les musiciens sont bons et ça me plait ! »

La soirée se termine dans l’ambiance cinématographique que parvient à créer le duo australien de The Baker Suite composé d’une accordéoniste et d’un guitariste. Et ce ne sont là que les deux premiers concerts d’une longue série, comme nous le révèle Rudy Linka :

« Quelle sera la suite du festival ? Après ce concert au jardin Valštejn, nous resterons à Prague, sur la place de la Vieille-Ville pour des concerts à ne pas manquer. Le vendredi 13, nous serons à Plžen, le samedi 14 à Domažlice, dans une belle ville avec de la grande musique. Il ne faut pas laisser passer ça. Le 17, nous serons à Olomouc pour la première fois. Le 19 à Brno avec un artiste indien remarquable, Trilog Gurtu. A ne pas manquer non plus ! Le 20, nous serons dans la ville historique de Tábor, dans le centre de laquelle trône Jan Žižka. J’y jouerai avec Luboš Andršt, et je ne laisserais pas passer ça non plus. Ensuite, nous serons à České Budějovice le 21, puis à Prachatice le 22. »

Un florilège de concerts donc, à ne pas manquer, comme le dit si bien Rudy Linka.