Le centenaire de Jan Zahradnicek : la poésie face à l'arbitraire communiste

Jan Zahradnicek
0:00
/
0:00

Ce lundi 17 janvier, cent ans se sont écoulés depuis la naissance du poète Jan Zahradnicek. Si son anniversaire est à peine signalé dans la plupart des médias tchèques, il n'en reste pas moins qu'il demeure le plus illustre des représentants de la poésie spirituelle moderne tchèque. Outre une foie profonde, ce sont encore la nature, les paysages, la femme et l'enfant qui constituent les principaux sujets caractéristiques des poésies de Zahradnicek, un poète auquel un destin particulièrement tragique a été réservé...

En 1952, Brno est le théâtre de l'un des plus monstrueux procès mis en scène par le régime communiste. Cette fois-ci, ce sont les écrivains et intellectuels catholiques tchèques - ils sont une vingtaine - qui sont visés. Condamnés à de lourdes peines, ils vont les purger dans des prisons restées tristement célèbres, Mirov, Leopoldov, ou ailleurs. Jan Zahradnicek, père de trois petits enfants, est accusé de haute trahison et condamné à treize ans de réclusion. En 1960, il est libéré sur la base d'une amnistie. Avec un triste intermède, quatre ans auparavant : il pouvait quitter la prison pour assister à l'enterrement de ses deux fillettes, qui avaient succombé à une intoxication par des champignons ... Cinq mois après sa « libération », Jan Zahradnicek meurt d'un infarctus. Il avait 55 ans.

C'est dans la première moitié des années 1990 que l'oeuvre complète de Jan Zahradnicek a pu être éditée, dans le pays.