Le château et le théâtre baroques de Mnichovo Hradiště

Château de Mnichovo Hradiště, photo: Miloš Turek

Aujourd hui, nous nous rendrons à 70 km au nord-est de Prague, aux environs de la ville de Mladá Boleslav connue pour son usine de voitures koda. Cette fois, c est le château baroque situé à 10 km de là, à Mnichovo Hradi t , qui est le but de notre promenade. Le mot mnich : moine en français - dans son appellation, se réfère à un ancien couvent qui se trouvait tout près d ici et où la brasserie Klá terec a aujourd hui son siège.

Château de Mnichovo Hradiště, photo: Miloš Turek
Avec un jardin à la française au milieu, des écuries situées dans les deux ailes latérales, la salla terrena en face de l entrée principale et le précieux théâtre baroque, le château forme un vaste complexe auquel appartient aussi le lieu du dernier repos d Albrecht de Wallenstein, commandant militaire des armées impériales à l époque de la Guerre de Trente ans.

Wallenstein a acquis le domaine en récompense de ses services, après la défaite des Etats tchèques en 1621. Car celui qui le possédait jusqu alors, Václav Budovec de Budov, était parmi les 27 seigneurs tchèques insurgés et décapités sur la place de la Vieille-Ville, raconte Kate ina Ople ková, notre guide pour les deux circuits de visites au château de Mnichovo Hradi t :

Château de Mnichovo Hradiště, photo: Lukáš Kalista, CC BY-SA 4.0 International
« Václav Budovec a commandé les Etats tchèques insurgés et l opposition protestante dans la Guerre de Trente Ans. Après la défaite de l opposition dans la bataille de la Montagne Blanche, il a été exécuté, ses biens confisqués, et c est ainsi que le domaine de Mnichovo Hradi t est passé entre les mains d Albrecht de Wallenstein. »

La famille noble des Wallenstein a gardé le domaine pendant plus de 300 ans, jusqu an 1946, date de sa nationalisation. Le château a reçu son aspect baroque actuel grâce à Ernst Joseph de Wallenstein. Les arts et la musique y étaient cultivés par un autre membre de la famille, Vincent, connu pour être le mécène de Josef Myslive ek surnommé il Divino Boemo, que même Wolfgang Amadeus Mozart, ami de Vincent Wallenstein, admirait

Château de Mnichovo Hradiště, photo: Pavel Pavlas,  Ro
La visite du château commence dans les chambres privées de style baroque richement meublés et décorés de tableaux accrochés sur les murs recouverts de papiers peints à la main et de tapisseries précieuses. Dans les salles représentatives, on admire une fresque de 1724 représentant le roi des dieux Zeus et Héphaïstos que les restaurateurs ont retrouvée au début des années 1990 sous une couche de peinture blanche. Au salon musical, le guide attire notre attention sur un clavecin du milieu du XIXe siècle et un bureau incrusté d ébène et d ivoire importé de France. Une autre particularité du château : la pinacothèque datée de la première moitié du XVIIIe siècle :

« Elle contient quelques 110 tableaux de qualité différente : le plus précieux est David et Bethsabée du peintre allemand Strobel. L histoire de cette pinacothèque est très intéressante : à l origine il y avait des cadres et ce n est qu après seulement qu on a cherché des toiles. Puisque leurs dimensions ne correspondaient pas toujours aux cadres, il a fallu soit les couper, soit les agrandir, et c est comme ça que plusieurs tableaux ont été modifiés ou dévalorisés. »

La salle à manger, photo: Pavel Pavlas, ČRo
La plus appréciée par les visiteurs de Mnichovo Hradi t est la salle à manger qui abrite l une des plus belles et l une des plus complètes collections de faïence de Delft en RT:

« La faïence de Delft, appelée aussi le Bleu de Delft est une forme de céramique recouverte de glaçure ou d émail. Cet aspect de porcelaine fait justement la célébrité des faïences de Delft dont la fabrication a commencé au XVIIe siècle dans le port hollandais de Delft. C était en fait des copies de porcelaines japonaise et chinoise importées en Europe et inaccessibles pour la bourgeoisie de l époque pour laquelle les maîtres hollandais se sont mis à imiter la porcelaine d Orient. »

La bibliothèque, photo: CzechTourism
Une fierté du château de Mnichovo Hradi t , la bibliothèque dans laquelle Karl Emmanuel Wallenstein, a employé comme bibliothécaire le célèbre aventurier italien, Giacomo Casanova. Beaucoup de livres ont été déplacés ici du château de Duchcov qui appartenait aussi aux Wallenstein et qui est le plus étroitement lié au séjour de Casanova dans les pays tchèques:

« Les livres sont placés dans des étagères d origine : la bibliothèque occupe trois grandes salles et elle compte plus de 22 000 tomes dont environ 2000 oeuvres qui s attachent à la période de la Guerre de Trente ans et de la Contre-Réforme. Le plus grand nombre de livres sont consacrés à la botanique, il y a aussi des cartes, et des écrits de sciences occultes de cabale et d alchimie. La bibliothèque garde les manuscrits de Giacomo Casanova qui a rédigé au château de Duchcov son dernier ouvrage intitulé L histoire de ma vie. »

Le théâtre baroque, photo: Pavel Pavlas, ČRo
Le troisième circuit de visites guidées au château de Mnichovo Hradi t nous conduira au théâtre baroque du château. Les Wallenstein adoraient le théâtre. En 1833, ils ont fait aménager leur propre théâtre dans une partie du château reliée par un couloir avec la partie résidentielle. Sur le chemin, le guide Tereza Zemjová nous montre un objet étrange un rouleau avec manivelle à l aide duquel, comme elle le révèle, on imitait le vent dans ce théâtre.

En 1833, le château de Mnichovo Hradi t a accueilli une rencontre politique au sommet de la Sainte Alliance, qui s est déroulée en présence de l empereur autrichien François 1er, du tsar russe Nicolas 1er et du prince de Prusse Friedrich Guillaume. Son objectif était d affermir le pouvoir absolutiste de l Autriche-Hongrie, de la Russie et de la Prusse face aux processus de démocratisation venant de la France. Les trois souverains sont arrivés à Mnichovo Hradi t accompagnés de leurs épouses et amis et Christian de Wallenstein a trouvé nécessaire de préparer un divertissement pour cette société:

Le théâtre baroque, photo: Pavel Pavlas, ČRo
« A part des excursions dans la nature, des chasses et des bals, c était ce théâtre qui a joué un grand rôle On a invité la compagnie du théâtre des Etats à Prague qui a donné ici par ex. la comédie de Goldoni Le valet de deux maîtres. »

De nos jours, le théâtre baroque de Mnichovo Hradi t est tout à fait unique et l un des mieux conservés à l échelle européenne. Des éléments techniques d origine ainsi que de nombreuses décorations scéniques y sont sauvegardés:

« On a la chance de pouvoir utiliser les décorations scéniques représentant des natures mortes, des maisons et des rues historiques, et parmi les plus précieuses il y a les coulisses du château de Prague et du quartier de Malá Strana. Les décorations étaient échangées à la main, à l aide de rails en bois. Le théâtre était éclairé par des lampes à huile et à pétrole. Beaucoup de costumes d acteurs ont également été conservés. »

Depuis 1999, le théâtre du château de Mnichovo Hradi t est accessible au public et on y donne notamment des opéras baroques et des concerts de musique ancienne.

10
50.527496300000
14.970947300000
default
50.527496300000
14.970947300000