Le langage des arbres

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Bien que nombre d'entre eux soient déjà dénudés de leurs feuilles en cette période automnale, c'est aux arbres - stromy, et à ce que nous pourrions appeler leur langage que nous allons nous intéresser pour cette fois. Plus précisément, nous allons entamer une nouvelle petite série qui nous permettra de découvrir quelques expressions relatives à ce végétal qui nous est si cher, mais aussi à son bois - dřevo, ou encore à ses racines - kořeny.

Topoly
Partout dans le monde, une multitude de symboles, de mythes et de légendes accompagnent l'arbre, trait d'union entre la terre et le ciel. L'arbre est à la fois symbole de la vie et un témoin du temps et des générations qui passent. L'arbre a besoin de l'eau, de la terre et de l'air pour vivre et il donne le bois pour le feu. L'arbre, qui se dresse vers le ciel, symbolise la force, comme un père pour un enfant. Et puisqu'il se dresse haut dans le ciel, l'arbre symbolise l'élévation de l'âme, symbole spirituel.

Puisqu'il symbolise la force, en tchèque, on entendra parfois dire d'un jeune homme qu'il « est bien constitué, bâti, taillé, charpenté comme un bouleau » - « je urostlý jako bříza », un arbre vigoureux au port élancé, ou « comme un sapin » - « je urostlý jako jedle ». Un garçon grand et mince peut, lui, être comparé à un peuplier, un arbre à la croissance rapide - « je štíhlý a urostlý jako topol ». Le chêne, qui peut mesurer jusqu'à 40 mètres de hauteur et vivre des centaines et même des milliers d'années, apparaît également dans quelques expressions. Peut-être parce qu'il symbolise la pérennité, on entendra également parfois dire d'un homme qu'il « a la santé d'un chêne » - « je zdravý jako dub ». Le chêne possède un tronc droit et puissant, et son bois est apprécié pour l'ameublement ou la tonnellerie. Voilà pourquoi un Tchèque peut aussi être « fort comme un chêne » - « silný jako dub ». Enfin, quelqu'un de têtu, qui a la tête dure, aura « une tête en chêne » - « mít dubovou hlavu ».

Toujours à propos des arbres, signalons encore cette jolie expression « kluk jako buk », soit littéralement « un garçon, un gamin comme un hêtre ». Cela ne veut pas dire grand-chose en français, mais en tchèque, cette expression doit son existence uniquement à sa rime. Elle est employée pour complimenter un gamin qui se porte bien, a l'air en bonne santé et a bonne mine. Par exemple, elle est souvent utilisée au moment de la naissance d'un petit garçon. Si le bébé est bien potelé, si c'est un bon gros pépère comme on aime les voir, les Tchèques s'émerveilleront de ses formes rondes en s'exclamant « je to kluk jako buk ! »

Autre expression qui vaut uniquement pour son rythme et sa rime : « vedle jak ta jedle », c'est-à-dire « à côté comme ce sapin ». Une formule qui, traduite en français, n'a, encore une fois, aucun sens, mais qui équivaut en fait à « être à côté de la plaque », se tromper. Et pour bien démontrer que l'évocation du sapin n'est qu'une affaire de rime, précisons qu'en tchèque, de quelqu'un qui se trompe, on pourra dire tout simplement qu'il « est à côté » - « je vedle ». Puisque la personne en question est dans l'erreur, on peut supposer qu'elle est à côté du sujet ou alors, comme le veut le langage populaire français, « à côté de ses pompes ».

En attendant donc de retrouver nos esprits, c'est ainsi que prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré aux expressions relatives aux arbres - stromy. Nous poursuivrons nos découvertes dès la semaine prochaine. D'ici-là, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp!, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj !