Le Président Havel en Turquie

r_2100x1400_radio_praha.png

Václav Havel
Le Président Vaclav Havel s'est rendu en Turquie pour y effectuer une visite de trois jours. Son homologue turc, Ahmet Necdet Sezer, a souligné à cette occasion que la Turquie, qui est un pont entre notre continent et l'Asie, considère la Tchéquie comme son allié pour imposer ses intérêts en Europe. L'ancien dissident, Vaclav Havel, s'est retrouvé en Turquie dans une situation délicate et a eu, probablement, quelque peine à trouver un langage commun avec le Président turc connu pour son attitude réticente vis-à-vis de la presse, et qui refuse de communiquer avec les journalistes. Bien que les deux hommes d'Etat aient souligné que leurs pays partagent certains concepts politiques, sont membres de l'OTAN et désirent adhérer à l'Union européenne, c'était la question des droits de l'homme évoquée par Vaclav Havel qui a attiré, surtout, l'attention des médias. Le Président tchèque, qui est également président d'honneur du PEN club tchèque, a profité de l'occasion pour demander à son homologue turc la grâce pour le dramaturge, juriste et journaliste Esber Yagmurdereli emprisonné pour avoir manifesté ses sympathies pour le droit des Kurdes à la liberté et à la démocratie. Le résultat de l'initiative de Vaclav Havel ne sera connu que le 29 octobre, Fête nationale turque et jour de l'amnistie présidentielle.