Le risque de se retrouver à la rue concernerait 100 000 personnes en République tchèque

Selon une étude, 30 000 personnes seraient sans-abri en République tchèque. Et le risque de perdre son logement et se retrouver dans cette situation menacerait environ 100 000 personnes. Il s'agit d'individus avec d'importantes dettes, au chômage ou encore âgés et en situation de précarité. D'autres personnes concernées sont celles sortant de prison ou victimes de violences domestiques. L'étude, rapportée par le site Novinky.cz et destinée à prévenir et à trouver des solutions à la problématique des sans-abri, a été menée par le ministère des Affaires sociales et du Travail. Elle est complétée par un autre document du ministère du Développement régional sur la question du logement à l'horizon 2020. L'article de novinky.cz note que le pouvoir politique s'empare tardivement de ce problème économique et social, l'information provenant jusqu'alors essentiellement d'organisations non gouvernementales. Le risque de se retrouver à la rue a augmenté pour les jeunes de moins de 25 ans ainsi que pour les femmes. Les Roms ne sont pas forcément les plus menacés mais ils vivent souvent dans des quartiers ghéttoïsés et précarisés, tels qu'il en existerait 300 dans le pays.

Auteur: Pierre Meignan