Le théâtre tchèque vu par le directeur du Festival d'Avignon

r_2100x1400_radio_praha.png

La rentrée des classes en République tchèque est, aussi, une rentrée des théâtres. C'est peut-être le bon moment de s'interroger sur ce comment le théâtre tchèque est perçu à l'étranger. Au micro de Radio Prague M. Bernard Faivre d'Arcier, directeur du festival d'Avignon, auquel le théâtre tchèque est régulièrement quasi absent.

« Nous n'avons pas été frappés, pour l'instant, par le théâtre tchèque, donc nous avons besoin de l'explorer plus en détail pour voir comment il est aujourd'hui. Nous nous souvenons, il y a très longtemps, de la présence d'Otomar Krejca à Avignon. A l'heure actuelle, nous nous intéressons plutôt à la jeune génération. Pour l'instant, nous n'avons pas trouvé notre bonheur ou l'artiste qui se feraient affirmer sur la scène tchèque et, ensuite, sur la scène d'Europe de l'est ou de l'Europe entière. Nous n'avons pas donc trouvé une personnalité théâtrale tchèque remarquable, peut-être n'avons-nous pas suffisamment prospecté... J'avais des contacts avec Petr Lebl, dont on connaît le sort tragique. Je n'ai pas pu répérer des compagnies théâtrales qui font des expériences comme ça se fait en Pologne, en Hongrie ou dans les pays baltes. »