LE « VODNIK » JOSEPH

r_2100x1400_radio_praha.png

Nous allons encore rester dans le monde des « vodnici » (ondins en français). Parmi les plus célèbres « vodnici » de la Vltava, il ne faut surtout pas oublier celui du nom de Joseph. Il est âgé de plusieurs siècles et déjà dans le temps, il a été reconnu comme le plus grand chef de tous les « vodnici » de Bohême. Il présidait leurs séances et tranchait leurs litiges. Joseph habitait sous le quatrième pilier du pont Charles, mais, à vrai dire, il logeait dans les eaux de la Vltava bien avant la construction du pont. Il récupérait les âmes des malheureux emportés par le courant, à l'époque très puissant, puis celles des ouvriers noyés au cours de la construction du pont Charles, les âmes des victimes de guerres, des suicidés et encore beaucoup d'autres. Joseph pratiquait son métier de « vodnik » tous les jours? même les jours fériés. Il avait une collection impressionnante de petits pots avec les âmes des noyés enfermées sous les couvercles. Il en était très fier. Parfois, il sortait de l'eau pour aller fumer sa pipe au bord de la Vltava. De temps en temps, un des citoyens du quartier de Mala Strana se joignait à lui pour fumer et discuter un peu. C'était le seul contact que Joseph avait avec le monde des humains et, peu à peu, il commençait à en souffrir. La solitude des eaux froides de la Vltava pesait lourd sur lui. Il avait envie de faire autre chose que la chasse aux âmes. Un jour, il a décidé d'aller à la mairie de la ville de Prague pour demander un autre emploi. Les archivistes ainsi que le Service des monuments historiques l'ont reconnu le plus ancien des citoyens de Prague. Les représentants des autorités municipales lui proposèrent une place de portier dans le Service des eaux de Letna ou dans l'Institut de traitement des eaux à Karlov. Joseph a refusé. Ce n'était pas se qu'il aurait voulu faire. Rentré chez lui, sous le pont Charles, il observait tristement la Vltava. Tout à coup, il a aperçu un petit bateau qui chavirait. Un couple et un enfant se débattaient dans les flots de la rivière. Joseph se jeta dans la rivière sans hésiter et réussit à sauver les trois malheureux. Pour cet acte héroïque, il a été félicité par le maire de la ville de Prague et décoré par une médaille d'or pour ces mérites. A cette occasion, une grande fête a été organisée par la mairie au bord de la Vltava. Une fanfare jouait et même les pompiers et les grenadiers de Prague sont venus pour rendre les honneurs à Joseph. Ceci s'est passé vers la fin du XIXe siècle. Depuis ce jour-là, Joseph surveille les bateaux et les baigneurs. Il est très satisfait. Maintenant, il a beaucoup d'amis avec lesquels il peut discuter, Il est même invité chez eux. Lui aussi peut leur rendre l'invitation, car il n'habite plus sous le pont Charles, mais dans une petite maison de Mala Strana, au bord de la Vltava. Pourtant, il reste immortel.

La profondeur de la rivière, qui dépend du débit momentané, est de 9 mètres, au dessous de Vysehrad, et de 3 à 4 mètres ailleurs. Sur le territoire de Prague, la Vltava possède 23 affluents. Cette rivière, la plus longue et la plus importante de Bohême, entre dans Prague par une vallée impressionnante avec des parois rocheuses puissantes, et elle le quitte dans un paysage similaire. Jusqu'ici, des données techniques concernant la Vltava. Mais cette belle rivière ce n'est pas seulement le niveau d'eau, son état de pollution ou le rendement de ses barrages, c'est aussi la beauté, la poésie, la musique... Des poètes composaient en effet des dythirambes pour la glorifier, des compositeurs lui faisaient la révérence dans leurs compositions, les peintres et les graveurs l'ont saisi avec leur pinceaux et burins. Ainsi, on peut voir la Vltava sur la plus vieille gravure sur bois de Prague, dans le livre de Aschedel « Liber Chronicarum », publié à Nuremberg en 1493.

La Vltava, c'est aussi un lieu de repos. Je vous invite donc à embarquer, et la promenade peut commencer... L'embarcadère des vedettes se trouve près du pont Palacky. Le trafic des voyageurs a été inauguré, en août 1865, quand le premier bateau à roues appelé Prague a été lancé sur la rivière. Aujourd'hui, une quinzaine de bateaux sillonnent les eaux calmes de la Vltava, entre le barrage de Slapy et la ville de Roztoky, près de Prague. Nous commençons notre croisière sur la Vltava, sous les terrasses de Barrandov, où un restaurant et un café avec une tour en forme de phare ont été construits en 1929, d'après les plans de Max Urban. Le nom rappelle le savant français Joachim Barrande, qui vivait à Prague pendant plusieurs années, et effectuait systématiquement des recherches géologiques dans les alentours de Prague.

Nous pouvons faire escale à Vysehrad - monument de l'histoire politique et culturelle tchèque, qui servait d'abord de protection de la voie d'eau et, plus tard, du rempart de la commune marchande nouvellement fondée. En 1902, le rocher haut et escarpé de Vysehrad a été percé d'un tunnel; auparavant les villages au sud de Vysehrad n'étaient accessibles que par canots. Même aujourd'hui, les Pragois et non seulement eux aiment faire des promenades en bateau. Ils vont au zoo de Troja, ou finissent dans des restaurants au bord de la rivière en dégustant la bonne bière de Branik ou les goujons panés renommés.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture