L'Eglise catholique et le recensement de la population

r_2100x1400_radio_praha.png

Une campagne de publicité dans laquelle il ne sera question ni de voitures ni de portables, mais de la foi, atteindra les jours les plus proches la République tchèque. L'Eglise catholique veut profiter du recensement de la population, le 1er mars, pour sensibiliser les croyants non pratiquants, afin qu'ils se réclament de la foi catholique. Jaroslava Gissubelova.

Les affiches, les panneaux de publicité, les annonces, les spots à la radio et à la télévision, tous ces moyens seront employés par l'Eglise catholique tchèque pour faire appel aux sympathisants et aux chrétiens non pratiquants, mais qui partagent et observent les valeurs chrétiennes, à se référer à cette foi. Les récents sondages ont, en effet, démontré, que le nombre de ces personnes est bien élevé: la moitié des Tchèques s'est réclamée, il y a dix ans, de la foi catholique, alors que 5% seulement vont régulièrement, le dimanche, à la messe. Daniel Herman, porte-parole des évêques, précise que la campagne est perçue comme un appel aux croyants à surmonter la timidité, à se souvenir de leurs racines culturelles et historiques, de l'identité de ce pays. D'autre part, l'Eglise catholique ne compte pas qu'à la suite de cette campagne, le nombre de personnes se déclarant catholiques puisse considérablement augmenter, par rapport au passé. Il s'agit d'encourager les gens à se rappeler leur origine, le milieu dans lequel ils vivent, l'échelle des valeurs qu'ils reconnaissent, affirme Herman. La forme concrète de cette campagne est à l'ordre du jour de la session plénière de la conférence des évêques. Une série d'artistes et de personnalités connues devraient y prendre part.