L’élection présidentielle attire aussi les parieurs

Photo: CTK

L’élection présidentielle du 8 février n’intéresse pas seulement les politiciens et l’opinion publique en République tchèque, mais aussi ceux qui tentent de gagner de l’argent en pariant sur les candidats. Les parieurs sont-ils nombreux et quelles sont les cotes des candidats et donc les chances de gain ?

Photo: CTK
Il faut savoir qu’en Tchéquie, l’Etat ne possède pas le monopole des jeux. Ainsi donc, l’un des plus grands bureaux de paris est la société Sazka, qui s’occupe principalement des paris sportifs. Une autre société s’appelle Tipsport, mais en dépit de son nom, elle prend des paris sur toutes sortes d’activités. Avec les primaires qui se déroulent aux Etats-Unis, ces bureaux enregistrent un grand nombre de paris des Tchèques sur la victoire des différents candidats. Selon les dernières informations publiées, les Tchèques misent, par exemple, sur la victoire de Hillary Clinton. La société Tipsport a lancé des paris sur la présidentielle tchèque dès juin 2007. Il y a donc eu des paris sur des candidats à la fonction présidentielle qui ne le sont plus maintenant, comme deux anciens ministres des Affaires étrangères, Josef Zieleniec et Jiří Dienstbier. Aujourd’hui, les parieurs misent sur les deux candidats qui sont restés en lice, l’actuel chef de l’Etat Václav Klaus et son adversaire, l’économiste tchéco-américain Jan Švejnar. Quel est l’intérêt des parieurs pour les présidentielles ? Réponse de Lubomír Ježek, porte-parole de la société Tipsport :

« En réalité, ces « paris de société », comme on les appelle, ne peuvent concurrencer les paris sportifs qui sont les plus prisés par les bureaux de paris en Tchéquie. Pourtant, les élections présidentielles, que ce soit aux Etats-Unis, en France ou celles qui nous attendent en Tchéquie, intéressent l’opinion, surtout les hommes. Pour parler de chiffres concrets, on peut dire que les paris se comptent en centaines de milliers de couronnes. »

Les paris sont-ils vraiment élevés pour l’élection présidentielle ? Réponse de nouveau de Lubonir Ježek :

Václav Klaus, photo: CTK
« Un parieur a misé vraiment gros. Il est de Prague où il y a peut-être plus d’argent. Déjà l’année dernière en juin, il avait misé 200 000 couronnes sur la victoire de Vaclav Klaus à la présidentielle. Le même parieur vient d’ajouter 300 000 couronnes à sa mise, donc un demi-million en tout (plus de 18 000 euros). Si Vaclav Klaus est réélu, nous devrons lui payer 690 000 couronnes. »

Et la cote des candidats chez les bookmakers ? Au début, Vaclav Klaus avait une cote de 1,5, mais elle atteint 1,2 sur sa victoire aujourd’hui. La cote de Jan Švejnar est de 4 sur sa victoire, mais elle est aussi en hausse selon les différents bureaux de paris. Lubomir Ježek, de Tipsport, a encore révélé une curiosité : sept parieurs ont misé sur la victoire d’une femme à la présidentielle tchèque et les paris de dernière minute pourraient dépasser le million de couronnes !