Les écoles supérieures manquent d'argent

r_2100x1400_radio_praha.png

Les écoles supérieures n'auront pas les subventions supplémentaires promises par le ministre de l'Education nationale, au mois de juin dernier. Elles s'élevaient à 3,4 milliards de couronnes. Confiants, les recteurs ont accepté des milliers d'étudiants en plus, et à tous les niveaux. Et puis voilà, ils viennent d'apprendre, selon le quotidien Mlada Fronta Dnes, que cet argent ne viendra pas. "Vraiment, je ne sais ce que nous allons faire ni de quelle façon allons-nous recoller les morceaux. Toutes nos facultés ont accepté un supplément d'étudiants que le ministre nous a promis de payer", a déclaré Ivan Wilhelm, recteur de l'Université Charles à Prague. Non seulement, il y a eu, entre temps, des compressions budgétaires, mais l'argent disponible irait aux écoles secondaires et primaires où des moyens pédagogiques font défaut, certains locaux sont à agrandir, etc. Mais que faire pour avoir l'argent ? Les recteurs feraient appel aux sénateurs et députés, auxquels ils entendent expliquer la situation, et demander leur soutien pour l'obtention d'un supplément de subventions, lors de la discussion du budget, en automne.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture