« Les fleurs parlent toutes les langues du monde » et « sont la clef du coeur des femmes »

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Comme promis, ce sont cette fois les fleurs qui feront l'objet de notre attention, le sens étymologique de l'appelation tchèque contemporaine du mois de mai - květen, nous indiquant, en effet, qu'il s'agit du mois florissant, du mois des fleurs, comme nous l'avions découvert, ou redécouvert pour certains, dans notre précédente émission.

Depuis les temps les plus reculés, les peuples les plus anciens, les fleurs - květiny, font partie de la vie de l'homme, lui permettant d'exprimer ses sentiments et de symboliser ses histoires et aventures. Elles sont source infinie d'inspiration pour les peintres en premier lieu et les artistes en général, comme en témoigne cette maxime de Karel Čapek : « Hleď na tyhle květiny, Regarde ces fleurs, ono to je opravdu jako ženské, elles ressemblent vraiment aux femmes : tak krásné a svěží, si belles et si fraîches, oči bys na tom nechal, tu y laisserais tes yeux, a nikdy se nedohladíš té krásy, et jamais tu n'en percevras toute la beauté, něco ti vždycky ujde, toujours quelque chose t'échappera, bože, Dieu ! když ono každá je taková neúkojná... elles sont toutes si inassouvissables... » L'un des grands écrivains de la littérature tchèque et mondiale a ainsi formulé l'une des définitions les plus justes de ce que sont et représentent les fleurs. Et Karel Capek avait raison : nous aimons les fleurs et les femmes parce qu'elles sont belles, fascinantes, purent, sentent bon et nous renvoient à une quête d'harmonie. Elles nous offrent plaisir, joie, bonheur, et c'est pourquoi nous les caressons tendrement des yeux et cherchons à humer leur odeur.

Et puis les fleurs ont leur propre langage, en tchèque, il s'agit de « květomluva », composé de la racine du mot « květina » - fleur, et du verbe « mluvit » - parler. Les fleurs parlent et expriment d'ailleurs si bien nos sentiments que lorsque nous offrons des fleurs, nous n'avons presque pas besoin d'ouvrir la bouche. Petr Eben, un compositeur tchèque, affirmait ainsi que « Květina je klíčem k srdci ženy : otevře ho snadněji než klíč houslový » - « Les fleurs sont la clef du coeur des femmes : elles l'ouvrent plus facilement qu'une clef de sol » ? Et comment ne pas mentionner cette constatation d'un autre écrivain tchèque : « Květina mluví všemi jazyky světa » - « Les fleurs parlent toutes les langues du monde ».

Chudobky
A propos d'une personne exceptionnelle, notamment sur le plan moral, on peut parfois entendre dire que c'est une « fleur rare » - vzácná květina, voire une « herbe rare » - vzácná bylina. Toujours en rapport avec les qualités morales, quelqu'un peut être modeste comme une pâquerette - být skromný jako chudobka. Dans la langue tchèque, le nom pâquerette - chudobka, est, en effet, dérivé de l'adjectif « chudý », soit « pauvre » en français.

Passons à un proverbe possédant une jolie rime : Pro jedno kvítí slunce nesvítí, soit « Le soleil ne brille pas que pour une seule fleur », synonyme, en fait, du célèbre « Un ou une de perdu(e), dix de retrouvé(e)s ». Cette expression sert à consoler des amours malheureux et à essayer de faire comprendre à la personne déçue par une séparation ou un refus que l'objet de leur affection n'est pas le seul, l'unique au monde.

Pomněnky
Aussi grande soit-elle, cette déception n'est toutefois surtout pas une raison pour battre une femme, même avec une fleur - ženu ani květinou neuhodíš. Et ce même si « to děvče je jako květ », c'est à dire que la fille en question « est comme une fleur », comparaison très flatteuse, ou qu'elle a des yeux (bleus) comme de la chicorée - oči jako čekanky, des bleuets ou des centaurées - oči jako chrpy ; des violettes - oči jako fialky ; ou encore comme des myosotis - oči jako pomněnky. Enfin, d'une jeune fille, on peut dire qu'elle ressemble à un bouton de rose - Děvče jako poupátko.

C'est donc à la fois avec une jeune fille et un bouton de rose que prend fin ce « tchèque du bout de la langue » consacré aux fleurs - květiny. Que donc demander de plus, sinon de vous retrouver, chers auditeurs, dès la semaine prochaine. D'ici-là, portez-vous du mieux posiible - mějte se co nejlíp!, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj!