Les médecins généralistes se préparent à faire grève

Pour la troisième fois cette année, les généralistes tchèques entendent fermer, pour toute une journée, leurs cabinets. Une façon de manifester leur mécontentement et de protester contre le montant des remboursements des soins accordés par les caisses d'assurances qu'ils jugent insuffisants. Cette grève qui est prévue pour le 19 septembre devrait toucher une grande partie de l'ensemble de près de 5000 cabinets de médecine qui se trouvent dans le pays.

La décision est tombée à la session de l'Association des généralistes qui s'est tenue pendant le week-end écoulé, après que les pourparlers de ses représentants avec les caisses d'assurances au sujet des remboursements pour l'an 2008 ont échoué. « Les dépenses pour les premiers soins augmentent, mais les participations des assurances au financement diminuent », se plaignent les médecins. Les finances sont aussi la raison pour laquelle le nombre de généralistes au niveau national ne cesse de baisser. « Il y a risque de voir dans cinq ans des régions qui n'auront plus de médecins généralistes », prévient Vaclav Smatlak, président de l'Association. Mais il ne veut pas capituler :

Vaclav Smatlak
« Si nous n'obtenons pas une réponse satisfaisante à nos revendications, nous augmenterons encore davantage notre pression. Cela veut dire que les médecins fermeront leurs cabinets pour trois ou quatre jours ou pour plus longtemps encore et cela pourra se répéter. Il existe bien sûr encore d'autres possibilités que je ne veux même pas évoquer ».

L'Association recommande en outre aux médecins généralistes de ne pas signer de contrats avec les caisses d'assurance, avant qu'un consensus ne soit trouvé.