Les parachutistes tchèques en Macédoine

r_2100x1400_radio_praha.png

Les opérations de l'OTAN, en Macédoine, viennent de commencer, pendant le week-end écoulé. Des soldats de l'Armée tchèque y participent aussi. Détails par Alain Slivinsky.

L'Alliance de l'Atlantique Nord a donc décidé d'intervenir en Macédoine, avant même qu'un conflit éclate, cela pour la première fois. La communauté internationale pense que c'est une sage décision. Il ne s'agit pas d'une mission de l'ONU, mais d'une opération militaire qui a pour but de faire rendre les armes aux rebelles d'origine albanaise, qui menacent la sécurité et la stabilité de la Macédoine. L'opération, qui a reçu le nom de « Grande moisson », devrait compter, au total, dans les 3500 hommes. Parmi eux, 120 parachutistes de l'Armée tchèque, faisant partie de la Brigade d'intervention rapide, du 43ème bataillon de parachutistes. Ils sont arrivés à Skopje, vendredi et samedi. Ils vont opérer en commun avec les forces britanniques et françaises du contingent avancé. Selon les agences de presse, la situation est relativement calme, dans les environs de la capitale et de Tetovo. Seuls, des tirs sporadiques ont lieu entre les rebelles et les forces gouvernementales. D'après le lieutenant colonel Vladimir Palan, de l'état-major de l'Armée tchèque, les paras sont logés dans des tentes de la base américaine se trouvant non loin de l'aéroport de Skopje. Première tâche à accomplir : faire une plus ample connaissance avec la technique de communication par satellite et

Les parachutistes tchèques à l'aéroport
celle de vision nocturne, entretiens des armes et de la technique, après le voyage. Le commandant de l'unité tchèque, Oldrich Napravnik, en commun avec son homologue britannique, Neil Fraser, ont fait une tourné d'inspection, samedi, sur les lieux du futur état-major de l'opération de l'OTAN, en Macédoine. Il se trouvera à une vingtaine de kilomètres de Skopje. Le contingent avancé a devant lui des activités de renseignement et la préparation des conditions nécessaires pour l'arrivée des 3500 soldats qui participeront à l'opération. Selon le commandement britannique des forces de l'OTAN, en Macédoine, le cessez-le-feu ne saurait être stable, même après le dépôt des armes par les rebelles, que si les actes de violence cessent également. En effet, le principal objectif de l'Alliance est d'apporter son assistance dans le désarmement des rebelles d'origine albanaise. A quand le jour J de l'opération « Grande moisson » ? Décision attendue d'un jour à l'autre.