Les présidentielles françaises au centre de l'intérêt des médias tchèques

Ségolene Royal, photo: CTK

L'intérêt pour les élections présidentielles en France ne tarit pas en République tchèque, même le dernier jour de la campagne. Aussi bien la presse, que la Radio ou la télévision publient les derniers sondages, les dernières analyses, les reportages ou commentaires les plus divers. Comment sont perçues les présidentielles en Tchéquie à la veille du premier tour de dimanche ?

Ségolene Royal, photo: CTK
Pendant toute la campagne, les médias et principalement la presse tchèque se sont intéressés aux candidats, à leurs programmes, à la fin du règne du président actuel, Jacques Chirac. Cette semaine, certains quotidiens, comme Mlada fronta Dnes, ont publié toute une série de reportages. Celui-ci posait la question lundi, « Que reste-t-il du gaullisme ?», mardi était consacré à la campagne vue par les humoristes, mercredi au rôle des femmes dans la politique. A ce propos, ce reportage du correspondant spécial du journal à Paris, était intitulé avec humour et un jeux de mots intraduisible en français. Il paraphrasait la devise « Liberté, égalité, fraternité », mais en utilisant le mot fraternité dans le sens de relations entre soeurs. Le reportage de vendredi porte le titre : « Sarkozy a perdu chez les immigrés ». La Télévision publique tchèque n'est pas en reste et, vendredi dans son émission « Bon matin », elle a diffusé un entretien avec l'ambassadeur de la République tchèque à Paris, Pavel Fischer. La Radio publique tchèque diffuse régulièrement les commentaires et analyses de son correspondant permanent.

Nicolas Sarkozy, photo: CTK
Vendredi, c'est le quotidien économique Hospodarske noviny qui publie le plus d'articles sur les présidentielles françaises. Dans l'un, intitulé « La France vote pour l'avenir », l'auteur constate que ce sont les élections présidentielles les plus importantes, mais aussi les plus difficiles à évaluer, en ce qui concerne leur résultat, pour la France des dernières décennies. Un autre commentaire analyse si les Français, par leur vote, exprimeront qu'ils veulent des changements, comme le promet surtout Nicola Sarkozy, ou non. L'auteur estime d'ailleurs que les changements, c'est ce dernier qui les représente vraiment, mais que seulement une moitié des Français en voudraient réellement. Le quotidien Hospodarske noviny remarque aussi que les candidats à la présidence ont fait appel aux célébrités sportives. Les footballeurs Basile Boli ou Alain Coupet soutiennent Sarkozy, alors que Ségolène Royal a les faveurs de Yannick Noah ou Patricia Girard, mais pas de sportifs pour François Bayrou.

Dans la presse tchèque, on remarque que pour le dernier jour de la campagne présidentielle française, le seul grand quotidien qui ne publie rien est le Pravo, de gauche. Pourquoi ? Peut-être se réserve-t-il plus de place pour les résultats du premier tour dans son édition de lundi matin, résultats qui feront certainement la une de tous les quotidiens !