Les Tchèques désenchantés ?

r_2100x1400_radio_praha.png

Benjamin Hubert est étudiant en sciences politiques à Paris et auditeur de Radio Prague. Etant donné qu'il prépare un mémoire sur le désenchantement politique tchèque depuis 1989, il interroge souvent ses amis tchèques et leurs parents à ce sujet. Mais, lors de son dernier séjour à Prague, c'est lui qui a été questionné. Magdalena Segertova a voulu en savoir plus sur son intérêt pour la République tchèque et sur son mémoire. Benjamin Hubert explique...

Résumé de l'entretien : "Dès que j'ai essayé d'engager une discussion politique avec des amis tchèques, cela tournait très vite au désenchantement politique. Ils avaient perdus beaucoup d'illusions sur la politique. J'ai trouvé ce phénomène à la fois inquiétant et intéressant. Voilà ce qui m'a donné envie de faire ce mémoire. Ce sentiment, je l'ai aussi un peu retrouvé chez les parents des gens de ma génération. Mais je dirais que ces personnes entre 50 et 60 ans sont un peu plus positives que leurs enfants, parce qu'elles ont apprécié le passage à la démocratie. Elles aussi, elles ont perdu certaines de leurs illusions, mais avec au moins le sentiment d'avoir échappé au système communiste précédent."

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture