Letní Letná, le nouveau cirque à la conquête de Prague et des régions

C’est ce dimanche en fin d’après-midi que sera donné le coup d’envoi d’une nouvelle édition de Letní Letná, le festival du nouveau cirque, qui se déroulera du 13 août au 2 septembre Cette année, quelque quatre compagnies francophones sont au programme de ce rendez-vous annuel des arts du cirque, dont la réputation n’est plus à faire.

Jiří Turek, photo: Letní Letná
La colline de Letná, au-dessus du centre-ville de Prague, se prépare pour une quinzaine de jours à l’heure du nouveau cirque. Au fil des années, le festival Letní Letná est devenu un rendez-vous incontournable de la fin de l’été et cette année, propose un programme riche en événements. Son directeur, Jiří Turek, nous en donne un aperçu :

« Par rapport aux éditions précédentes, je dirais même qu’il est beaucoup plus varié quant au contenu. Il va y avoir plusieurs premières, plusieurs spectacles qui ne seront joués que sur Letná et plus jamais par la suite. Par exemple, il y a le spectacle Lacrimae qui va être créé sur place et qui sera une sorte d’avant-goût avant l’an prochain où il y aura trois spectacles différents, un triptyque intitulé Lacrimae. Tout est réalisé en collaboration entre trois compagnies, Cirkus Cirkör de Suède, Cahin Caha de France et La Putyka de République tchèque. Cette année, ils préparent et créent in situ, pour Letná, le cabaret Lacrimae. »

7 fingers, photo: Letní Letná
Autres numéros au programme, la troupe québécoise 7 fingers, qui présentera son spectacle La Vie, ou encore la compagnie française Cirque Galapiat. Comme presque chaque année également, la troupe franco-tchèque Décalages offrira au public tchèque un numéro avec cordes et drapés.

Avant tous les spectacles qui s’étaleront sur environ deux semaines, un défilé gratuit lancera le festival en bonne et due forme. Jiří Turek :

« Je pense que cette année, c’est très complet, avec tout le programme annexe également. Cette année, nous avons décidé de lancer le festival nous-mêmes, sans inviter de compagnie étrangère. Le défilé d’inauguration commencera donc de Špejchar pour s’achever sous l’ancien monument à Staline sur Letná. Ensuite le soir se poursuivra avec les spectacles. »

Cirque Galapiat, photo: Letní Letná
Depuis quelques temps, le festival Letní Letná se déplace également pendant l’année en régions. « Letní Letná sur la route » s’est déroulé cette année au mois de juin. Un défi relevé par les organisateurs, malgré les difficultés matérielles et techniques rencontrées. Jiří Turek :

« Cela faisait longtemps que l’on voulait faire voyager le festival car tout le monde ne peut aller à Prague. Nous voulions faire découvrir ce que l’on aime à d’autres villes. On a réussi pour la première fois l’an dernier où nous avons fait quatre villes. Cette année, nous sommes revenus à Olomouc et Lipno, puis nous nous sommes rendus à Ustí nad Labem. C’est intéressant à faire, c’est une petite version du festival, car nous ne faisons pas venir de troupes étrangères. Nous n’en avons pas encore les moyens. Mais nous avons fait cela avec les moyens du bord et le succès s’est confirmé : à Olomouc où nous sommes pour la deuxième année, on pouvait voir une augmentation du nombre de spectateurs. »

A terme, l’idée serait de trouver un partenaire dans les villes de province qui puisse prendre le relais et organiser lui-même une version réduite du festival.

Comme chaque année le festival Letní Letná est également l’occasion de se rendre compte que le nouveau cirque, presque inconnu il y a une vingtaine d’années dans le pays, a pris ses lettres de noblesse en République tchèque. Jiří Turek :

« De nombreuses petites troupes ont vu le jour ici. Il y a un véritable intérêt pour cet art, grâce à la popularisation du nouveau cirque, grâce à Letní Letná. Il suffit de voir la création de la troupe La Putyka, du studio Cirqueon. Côté artistes, ceux-ci ont bien plus de possibilités de travail. Même s’il n’y a toujours pas de vraie école du cirque comme à l’étranger, il est possible de faire son chemin. »

Nous reviendrons sur Letní Letná pendant toute la durée du festival. En attendant, plus d’informations : www.letniletna.cz