Festival du cirque nouveau Letní Letná : des artistes de renommée internationale pour cette édition 2015

NoFit State Circus, photo: ČTK

La 12e édition du festival du cirque nouveau Letní Letná a commencé dimanche soir à Prague. Plus encore que les années précédentes, la programmation très variée du festival, qui se tient sur la colline de Letná jusqu’au 3 septembre et qui comprend au total 135 spectacles, propose de découvrir les meilleures compagnies tchèques et étrangères du cirque contemporain.

NoFit State Circus, photo: ČTK
Les chapiteaux montés sur la colline de Letná ne trompent pas : le traditionnel festival du cirque nouveau Letní Letná a débuté. Cette année, ce sont notamment deux grandes vedettes mondiales se présentant à Prague pour la toute première fois qui attirent l’attention du public. Le directeur du festival, Jiří Turek, en dit plus :

« Pour cette édition, nous avons réussi à amener le NoFit State Circus du Pays de Galles, une compagnie que nous souhaitions présenter sur le festival depuis plusieurs années. Avec ses quarante artistes, il s’agit actuellement du projet le plus exigeant et sans équivalent dans l’histoire de Letní Letná. Nous avons choisi la Compagnie Rasposo de France comme second représentant de la scène internationale. Les deux spectacles représentent deux formes différentes du cirque nouveau. Les deux sont accompagnés de musique live.

NoFit State Circus, photo: ČTK
Le NoFit State Circus est intéressant surtout par son implication du spectateur dans le jeu. Il n’y a aucune chaise, les spectateurs sont debout, se déplacent sur scène et forment une partie du décor. Chacun voit la représentation d’une perspective différente de celles des autres. La Compagnie Rasposo est en revanche plus classique. »

« Morsure est à peu près le quinzième spectacle de la Compagnie Rasposo, un cirque familial dont l’initiatrice, Marie Molliens, est à la fois l’auteur et l’interprète principale. Ce spectacle est très intéressant et je le recommande vivement. »

La Compagnie Rasposo, photo: Site officiel du festival Letní Letná
Tout comme le NoFit State Circus, le public pragois peut voir la Compagnie Rasposo lors d’une quinzaine de représentations. Outre ces deux grands spectacles, la participation internationale comprend notamment d’autres compagnies françaises ou francophones qui jouissent, d’après Jiří Turek, d’une grande popularité en République tchèque. Ainsi, une soirée composée de deux spectacles, « Perhappiness » de Kitch Kong Company et le solo de jonglage de Guillaume Martinet, fondateur de la Compagnie Defracto, ou la collaboration tchéco-suisse de Cirkus Mlejn sont au programme lors de ces deux semaines. Il est néanmoins nécessaire de souligner que les troupes tchèques ne restent pas à part. Jiří Turek précise :

Jiří Turek, photo: ČT
« J’aimerais attirer l’attention également sur la production tchèque qui est chaque année meilleure. Le nombre de spectacles et de nouvelles troupes augmente, de même que leur qualité. Il s’agit notamment du Cirkus Mlejn, de la Loser Cirque Company, du Cirque Garuda, du Cirque TeTy, du Cink Cink Cirk etc. Nous y trouvons non seulement de nouvelles représentations mais également de nouvelles formations, qu’il s’agisse uniquement des artistes tchèques ou des coopérations avec des artistes étrangers. »

La programmation du festival n’oublie pas les plus jeunes. Différents spectacles et ateliers sont préparés pour les enfants et une garderie lors des spectacles nocturnes est nouvellement mise en place.

Photo: ČTK
L’ouverture officielle du festival ce dimanche a présenté, outre la première représentation du spectacle « Bianco » de NoFit State Circus, également une animation du projet jamais réalisé de nouvelle Bibliothèque nationale, proposé par le fameux architecte Jan Kaplický. Cette œuvre très controversée qui devait ressembler à une pieuvre, aurait dû être placée justement à Letná. Directeur du Cirque Garuda et initiateur de cette projection sur la toile du chapiteau de la compagnie britannique, Ati précise que Prague a ainsi enfin acquis son « œil au-dessus de Prague », le nom donné à ce projet futuriste par les réalisateurs d’un documentaire éponyme :

NoFit State Circus, photo: ČTK
« Nous avons été inspirés par les projets originels de la bibliothèque et nous avons travaillé sur le thème de l’interconnexion entre la nature et la connaissance humaine, que cette œuvre architecturale tente de symboliser. Nous avons donc créé cette bibliothèque à l’aide des images abstraites et des technologies du mapping vidéo. »

A partir de cette année, le festival Letní Letná est également titulaire du nouveau label, le « EFFE – Europe for Festivals, Festivals for Europe », attribué par l’Association européenne des Festivals. Cette nouvelle « marque de qualité », qui rassemble différents festivals de quelque 31 pays, veut avant tout faciliter la coopération entre partenaires étrangers. Le label sera symboliquement attribué lors d’une cérémonie qui se tiendra à l’automne 2015 à Paris.