Lettres, lettres, lettres

Pavel Nedved, photo: CTK
0:00
/
0:00

Merci d'écouter le Courrier des auditeurs, émission réservée à vos lettres, questions, remarques et suggestions.

Pavel Nedved, photo: CTK
On commence aujourd'hui avec un message de Jean-Marie Monplot de Chambéry : « Avec le soleil revenant, c'est vrai qu'on écoute moins la radio, mais je suis toujours fidèle à vos émissions », écrit-il. En effet, le courrier que l'on reçoit soit par la poste électronique, soit à notre adresse Vinohradska 12, Prague 2, est moins abondant que d'habitude, ces dernières semaines. Evidemment, les grandes vacances qui approchent et, en plus, la Coupe du monde de football, qui fait presque la l'une de l'actualité internationale, représentent une concurrence considérable pour Radio Prague. Quant au football, Bruno Barrande, par exemple, nous a félicité, par e-mail, du succès de notre équipe nationale face aux Etats-Unis, en début de cette semaine.

M. Jacques Augustin nous a écrit, toujours au sujet du football :

« J'ai écouté soigneusement l'entretien avec un joueur suisse opérant dans le Championnat tchèque de football où comme en France les dernières journées dénotent une passivité au sein des Clubs n'ayant plus rien à gagner ! J'espère qu'il n'y a pas de corruption comme en ce moment en Italie. » J'ajoute que vous avez sans doute remarqué, M. Augustin, en écoutant nos émissions, que la corruption en football est un problème qui se pose, hélas, aussi en République tchèque. Un grand scandale de corruption a ébranlé par exemple le célèbre club pragois du Viktoria Zizkov.

Nicole Vaidisova, photo: CTK
Toujours dans le domaine du sport : M. Philippe Marsanévoque, dans son courriel, les Internationaux de tennis de Roland Garros : « En ce qui concerne le tennis, je suis déçu, j'aurais préféré une tennis woman tchèque en finale, contre une Belge. Avec du regret, car la Tchèque était ma favorite. » Je rappelle que cette Tchèque, c'était la charmante Nicole Vaidisova, 17 ans, seizième joueuse mondiale. Très proche d'une qualification pour sa première finale dans un tournoi du grand Chelem, elle a finalement été battue, en demi-finale, par la Russe Svetlana Kuznetsova.

Son histoire commence à s'écrire en 1970, lorsque la Tchécoslovaquie d'alors et l'URSS signent un accord intergouvernemental sur la construction de deux centrales nucléaires, une sur le territoire slovaque, à Jaslovske Bohunice, et une autre dans la région de la Moravie du Sud, à Dukovany. Quatre ans plus tard commencent les travaux de construction de cette centrale, mise en marche en 1985. Par ailleurs, j'ai lu récemment un intéressant article dans la presse tchèque concernant le nucléaire : l'Europe serait en manque dramatique de spécialistes en la matière. Les ingénieurs nucléaires tchèques en profitent et s'installent notamment en Allemagne, où ils sont souvent formés, ainsi qu'en Grande-Bretagne. Le phénomène aura, évidemment, des retombées sur le secteur nucléaire tchèque. Dans quelques années, le pays cherchera peut-être à séduire des spécialistes russes et ukrainiens.

Je reviens à la lettre de Jacques Augustin de Rosny-Sous-Bois, qui a d'ailleurs beaucoup apprécié nos cartes QSL honorant Josef Ressel, à l'origine de la découverte de l'hélice marine, et le physiologiste, anatomiste et philosophe Jan Evangelista Purkyne. Vous voulez savoir, M. Augustin, s'il existe en République tchèque d'autres centrales nucléaires outre Temelin. En effet, il en existe une autre et plus ancienne que celle de Temelin. Il s'agit de la centrale de Dukovany, qui se trouve à quelque 30 km de la ville de Trebic, au sud-est de la République tchèque.

M. Roger Roussel du Canada nous souhaite de passer une excellente journée avec les auditeurs qui assisteront à la rencontre organisée à l'occasion de l'anniversaire de RP, qui fête ses 70 ans, le 22 juin à Prague. Je voudrais dédier la chanson suivante à tous les amis de notre Radio qui ne peuvent pas nous joindre, ce jour-là.

Auteur: Magdalena Segertová
mot-clé:
lancer la lecture