L'euro et la Tchéquie

L'euro, photo: CTK

La République tchèque ne se trouve pas encore dans ce qu'on commence à appeler « l'Euroland ». Néanmoins, Alain Slivinsky vous propose quelques faits intéressants sur la Tchéquie et l'arrivée de l'euro.

L'euro, photo: CTK
La nouvelle monnaie européenne diffère des monnaies utilisées, jusqu'au 31 décembre 2001, par les douze pays qui viennent de mettre en circulation l'euro : on y trouve peu de caractéristiques des différents pays, à plus forte raison quand ils ne sont pas membres de l'union monétaire, comme la Tchéquie, par exemple. Cette dernière a, pourtant, laissé quelques empreintes sur l'euro autrichien. Ce sont des traces opaques, presque invisibles... Première trace : celle de l'auteur des cartons des eurobillets autrichiens, Robert Kalina. Comme un peu tous les Autrichiens, Kalina (un nom tchèque) est d'origine morave. Des membres de sa famille vivent toujours en Moravie, la partie est de la Tchéquie. Son père, même, parlait encore la langue tchèque. Une trace invisible sur les pièces ou les billets, car l'auteur de leur projet n'y est pas mentionné. Seuls les experts et certains citoyens autrichiens le savent. Deuxième trace, bien apparente, celle-ci : le portrait de Bertha von Suttner, célèbre femme de lettre connue, en son temps, dans toute l'Europe. Elle fut la première femme à recevoir le Prix Nobel de la Paix ! Elle se rendit célèbre par ses romans contre la guerre, surtout « Baissez les armes ». Elle décéda avec les premiers coups de canon de la Première Guerre mondiale. Qu'avait-elle de commun avec la Tchéquie ? Tout simplement le fait qu'elle soit née à Prague ! Ainsi donc, la République tchèque n'est pas encore membre de l'Union européenne, n'est pas dans l'Euroland, ne possède donc pas ses euros, mais elle est quand même présente, bien que sous une forme des plus floues, certes, mais palpable... Et à quand l'euro, le véritable euro tchèque ? Si tout va bien, avec l'entrée de la République tchèque à l'Union européenne, en 2004, avec l'accomplissement des critères de Maastricht, cela pourrait être pour 2006.