L'Europe au jour le jour : le partenariat entre la Lorraine et la région d'Ostrava

r_2100x1400_radio_praha.png

La construction d'une "nouvelle" Europe peut prendre de multiples visages. L'amitié et les attaches qui existent entre la région de Lorraine et la région d'Ostrava en sont un bel exemple. Témoignage de M. Patrick Krzyzanski, un des promoteurs de ce partenariat qu'Alena Gebertova a rencontré lors de son récent séjour à Nancy.

« La Lorraine a un jumelage ou plutôt un partenariat avec la région de Moravie-Silésie depuis dix ans, depuis en fait plus de dix ans. La première coopération s'était faite avec la ville d'Ostrava et quand les régions se sont créées en Moravie-Silésie, on a donc renouvelé cette coopération. C'était assez facile, car le responsable politique de la région était le maire d'Ostrava, Monsieur Tosenovsky, donc a continué dans ce partenariat... On a déjà mené différentes opérations assez intéressantes, dans la ville de Krnov on a par exemple monté la tout première maison des entrepreneurs qui est devenue maintenant la Maison de l'Europe, on a mis en place le master sur la modernisation et la reconversion avec la Faculté d'économie d'Ostrava, et maintenant on a des projets d'échanges importants avec des entreprises. On compte faire venir des entrepreneurs de Moravie-Silésie à un grand forum au mois de mars prochain et des échanges d'étudiants ont lieu sur la base d'un projet très concret. Nous développons aussi le tourisme entre les deux régions...En ce qui concerne les étudiants, notre objectif est de monter un gros projet sur trois ans entre la région de Moravie-Silésie et la région de Lorraine et l'idée est de faire venir deux étudiants de Lorraine en Moravie-Silésie à partir du mois de février jusqu'au mois de juin prochain et d'accueillir des étudiants de Tchéquie pendant la même période. Cela se fait avec deux autres régions partenaires en Pologne et en Hongrie. L'idée est de créer une synergie et un grand programme européen sur les travaux que vont faire les étudiants de ces quatre pays... J'ai été assez surpris de voir l'enthousiasme des étudiants de la région de Lorraine qui vont aller là-haut. Actuellement, ils se sont engagés à apprendre le tchèque et je sens qu'ils commencent à regarder sur internet pour savoir quelle est la situation en Moravie-Silésie en matière de développement économique afin de se préparer de venir chez vous et il semble qu'ils vont toujours plus loin dans l'intérêt qu'ils portent à cette région. «