L'expulsion des locataires est possible en Tchéquie

r_2100x1400_radio_praha.png

Un phénomène nouveau commence à faire parler de lui en Tchéquie : l'expulsion des locataires qui ne payent pas leur loyer. Sous le communisme la chose était impensable, et, depuis, cette pratique à mis du temps à s'instaurer. Voilà qui est fait. La dame est une Rom, elle est âgé de 67 ans, on frappe à la porte, elle ouvre, elle trouve un homme qu'elle ne connaît pas et lui dit : "Que voulez-vous monsieur, soyez bref, je n'ai pas de temps, je prépare le déjeuner." Ce monsieur-là n'était ni plus ni moins que le huissier de justice venu lui faire vider les lieux et récupérer les clés. Cet appartement, qui se trouve à Plzen, voilà deux ans que cette dame y coule des jours paisibles, sans se soucier du paiement du loyer, sans autorisation de la municipalité qui en est le propriétaire, et sans même obtempérer aux convocations de cette dernière. Elle l'a acheté à 100.000 couronnes à d'autres Roms partis tenter leur chance en Angleterre. On ne jette pas aux mauvais payeurs leur mobilier dans la rue, on ne les déménage qu'en dehors des rigueurs hivernales, pour les replacer dans des infrastructures sociales où, généralement, ils ont une chambre, sanitaires et douches étant communs.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture