L’inoubliable Karel Zich

Photo: Supraphon
0:00
/
0:00

Dans ce Dimanche musical, nous vous proposons d’écouter quelques titres de Karel Zich, décédé tragiquement en Corse, il y a huit ans, à l’âge de 55 ans. Chanteur culte de toute une génération de Tchèques, doté d’une très belle voix, immédiatement reconnaissable et guitariste de talent, Karel Zich est né dans une famille de musiciens. Après avoir étudié la composition au Conservatoire de Prague, il s’est lancé dans des études d’esthétique et de sociologie à l’Université Charles. Nous allons maintenant écouter quelques chansons de la fin des années 1960, où Karel Zich faisait partie du groupe folklorique Spirituál kvintet, connu surtout pour ses interprétations de « spirituals » américains.

Foto: Supraphon
Karel Zich était un musicien éclectique qui a touché à plusieurs styles : pop, rock, gospel, chant populaire… « Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit quand on dit Karel Zich ? », a-t-on un jour demandé au journaliste et ami du chanteur Miloš Skalka. Il a répondu : « Je pense à sa voix souple, à son baryton ressemblant fort à celui d’Elvis Presley, et ce même si Karel Zich n’aimait pas être comparé à lui. Je pense aussi à son remarquable jeu de guitare à douze cordes, une capacité plutôt rare sur la scène musicale tchèque. »

Nous vous passons maintenant deux grands tubes de Karel Zich, deux chansons très appréciées des Tchèques, dont l’auteure de ce magazine : tout d’abord, « Alenka v říši divů », la version tchèque de « Living next door to Alice » qui a marqué, en 1972, le début de la carrière solo de Karel Zich. Eh oui, le chanteur tchèque a interprété cette chanson bien avant le groupe britannique Smokie. Ensuite, vous écouterez son succès de la fin des années 1970, intitulé « Máš chuť majoránky » (Tu as le goût de la marjolaine), ainsi que le titre « Mosty » (Les ponts) que Karel Zich a chanté en duo avec Lenka Filipová, sans oublier son incontournable chanson « Paráda », où Karel Zich énumère tout ce qui peut être formidable dans la vie…