L'Union européenne critiquée par le vice-ministre tchèque des AE

r_2100x1400_radio_praha.png

Dans un entretien accordé au journal tchèque Pravo, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Pavel Telicka, déplore la décision du récent sommet de Nice d'accorder à la Tchéquie et à la Hongrie un nombre restreint de mandats dans le futur Parlement européen. En effet, conformément à cette décision, les deux pays disposeraient de deux mandataires de moins par rapport au nombre de mandataires auquel ils auraient droit d'après le nombre de leurs habitants. "Je suis déçu," constate Pavel Telicka qui qualifie cette décision de défaillance de l'Union européenne. Il estime qu'il serait difficile, sinon impossible, d'expliquer cette mesure discriminatoire à la population tchèque, car même les organes de l'Union ne disposent pas d'arguments qui pourraient la justifier. Pavel Telicka constate néanmoins que les médiateurs tchèques ne se sont pas résignés à accepter cette décision et promet qu'on mènera des négociations en vue de la changer.