Messages, lettres, rapports d'écoute

r_2100x1400_radio_praha.png

Force m'est de constater tout d'abord que le courrier que nous avons reçu cette semaine a été un peu moins abondant que d'habitude. Nous le regrettons bien sûr sans pour autant perdre notre optimisme, croyant que nos auditeurs et nos correspondants fidèles retrouveront, bientôt, l'envie de nous écrire et d'échanger avec nous. Cela dit, nous avons pourtant trouvé dans votre courrier quelques contributions intéressantes, dont nous allons vous présenter des extraits. Hélas, nous ne pouvons pas encore citer vos réponses au dernier concours de Radio Prague sur le thème de la cinématographie tchèque. Nous devons patienter car le concours, qui se clôturera le 30 juin prochain, est toujours en cours. Par ailleurs, à la fin de ce Courrier des auditeurs, nous vous rappellerons ses conditions et inviterons vous tous qui hésitez encore, à y participer en grand nombre. Si son thème n'est peut-être pas des plus simples, car vous n'êtes certainement pas tous passionnés de cinéma, je pense qu'il est en revanche assez intéressant.

'Sileni'
Le hasard veut que le film soit aussi le thème de la première lettre que j'ai choisie pour ce programme. Son auteur, Madame Marie-Eve de Bruxelles, nous a écrit :

« Bonjour. En cherchant sur Internet, j'ai vu qu'un des rédacteurs de Radio Prague, Magdalena Segertova, qui fait partie de l'équipe de Culture sans frontières a parlé de « Sileni », les Fous, le film le plus récent du réalisateur tchèque Jan Svankmajer. Ce film est resté quasi inaperçu en Europe, malgré ses qualités indéniables. Notre salle, Cinéma Nova à Bruxelles, veut attirer l'attention sur ce film en le montrant vingt fois ce mois-ci. Une mini sortie donc à Bruxelles. En plus, on montre plusieurs autres films de Svankmajer, entre autres Alice et Faust... Notre cinéma est un lieu culturel indépendant et entièrement animé par une équipe de bénévoles motivés ».

Ce message nous a fait évidemment très plaisir, car le cinéma tchèque, on le sait bien, a maintenant du mal à s'imposer sur la scène internationale. En plus, les films tchèques sont presque absents aux grands festivals internationaux, même si des exceptions existent, heureusement. On rappellera que le film Something like happiness, de Bohdan Slama, avait séduit, en 2005, le jury international du festival de San Sébastien qui lui a décerné le Premier prix, tandis que le dernier film de Jiri Menzel, Moi qui ai servi le roi d'Angleterre, a été inscrit au concours de la dernière Berlinale... Les initiatives comme celle qui nous a été décrite par Mme Marie-Eve de Bruxelles sont donc particulièrement saluées... Et pouvons-nous exprimer un voeu et dire que nous aimerions savoir quel a été l'accueil réservé par le public bruxellois au film Les Fous et aux autres films, de Jan Svankmajer ?

Je tiens à remercier maintenant tous nos auditeurs qui nous ont envoyé des rapports d'écoute, pour la plupart, très détaillés.

M. Philippe Marsan se plaint que dimanche dernier l'écoute ait été presque inaudible, sinon très faible pour le Courrier des auditeurs pendant environ une minute... Espérons que ça va nettement mieux aujourd'hui et merci pour la fidélité.

Un merci spécial à M. Canoën qui nous a récemment rendu visite à Radio Prague, lors de son séjour dans la capitale tchèque, pour nous remettre en personne tout « un dossier » de ses rapports d'écoute. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'il nous a ainsi « surpris » en confirmant son intérêt inlassable pour les émissions en français de Radio Prague qu'il écoute depuis de longues années et pour les membres de notre équipe.

Nous avons également apprécié le message et le rapport d'écoute qui nous a été envoyé, par la poste classique cette fois, par M. Kristian Peeter qui vit à Loncin, en Belgique. Il a retenu, entre autres, le fait qu'à l'occasion de la proclamation des résultats des élections présidentielles en France, la Télévision tchèque a diffusé un programme spécial consacré à l'événement. Une preuve des plus éloquentes de l'intérêt que les médias tchèques, eux aussi, y ont prêté...

A noter que cet intérêt ne tarit pas. La situation politique en France, après les élections présidentielles et avant les élections législatives, demeure effectivement toujours l'un des thèmes principaux du volet international des médias tchèques - presse, télévision, radio.

Et avant de nous séparer, une information qui pourrait intéresser M. Joseph Komi Amenoudo, du Togo, qui nous a récemment signalé avoir eu à commenter et à analyser, dans le cadre de ses études, des extraits de discours de Vaclav Havel : d'après certains signes, l'ex-président tchèque aurait achevé une nouvelle pièce de théâtre. Attendue avec beaucoup de curiosité comme un événement culturel de la saison, son contenu est tenu top secret et on s'interroge sur le théâtre qui aura le privilège de la monter...