Miluji Tě

0:00
/
0:00

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Notre émission est certes diffusée le 1er mai, jour de la Fête du travail, mais mois de la floraison comme son appellation tchèque nous l'indique - květen, le mois de mai est aussi et surtout un temps privilégié pour les sentiments du coeur et les amoureux - milenci ou zamilovaní. C’est donc à quelques expressions de la langue tchèque qui définissent d'une manière imagée l'état sentimental de celui ou celle qui éprouve de l'amour et qui est épris de passion pour quelqu'un que nous allons nous intéresser.

Photo illustrative: Štěpánka Budková
Pour commencer, il convient de préciser la différence qui existe entre les deux mots tchèques qui désignent les amoureux, milenci et zamilovaní. Si tous les deux sont bien amoureux, dans ce sens qu'ils aiment quelqu'un, ils le sont toutefois différemment, et ce non pas sur le fond mais dans la forme. Notons d’abord que les deux mots possèdent la même racine, « mil », comme le verbe « milovat » - « aimer ». En revanche, remarquons que si « aimer » et « amour » dans la langue française ont des origines latines très proches, en tchèque on trouve deux mots complètement différents : « milovat » donc et « láska » pour « amour », sans que les étymologistes locaux eux-mêmes sachent très bien pourquoi.

Photo: Archives de Radio Prague
Ce que l’on sait cependant, c’est que le vocabulaire tchèque permet de faire la distinction entre celui (ou celle) qui aime d'amour et qui est aimé (en français on parle dans ce cas-là d'amant – milenec), et celui qui éprouve de l'amour pour quelqu'un mais n'en reçoit pas forcément en retour, c’est-à-dire l'amoureux - zamilovaný. Bref, si les amoureux « milenci » peuvent également être des amoureux « zamilovaní », l'inverse n'est pas possible. Vous nous suivez ?

Mentionnons également que comme en français cette fois, les mots « milenec » - « amant », et « milenka » - « amante », possèdent deux sens différents. L'amant et l'amante peuvent en effet être les amoureux que nous venons d'évoquer, ceux qui s'aiment d'un amour réciproque, mais les amants - milenci, peuvent également être l'amant et la maîtresse. « Milenec » sera alors l'homme qui a des relations sexuelles avec une femme à laquelle il n'est pas marié (et dont il n'est pas nécessairement amoureux), tandis que « milenka » sera sa maîtresse, la femme qui s'est donnée à lui sans être son épouse.

Concernant les expressions, nous allons limiter notre recherche à celles indiquant qu'il (ou elle) est « tombé amoureux » - « zamilovat se ». Mais avant de tomber amoureux et de faire de l'oeil pour tenter de séduire la personne qui fait l'objet de votre amour, encore faut-il que l'objet de vos désirs vous « tape dans l'oeil », qu'il vous plaise. Mais les Tchèques disent plutôt, généralement en parlant d'une jeune fille, qu'elle leur « est tombée dans l'oeil », traduction mot à mot de « padla mu do oka ». A partir de là, le prétendant, l'amoureux « la porte dans son coeur » - « nosí ji v srdci », « reçoit une deuxième sève » - « dostává druhou mízu », « a capté, a saisi le feu, il est pris par le feu » - « chytil oheň », bref… il est « fou d'elle » - « je do ní celý blázen », et se sent même prêt, si cela s'avérait nécessaire, à « plonger dans l'eau pour elle » - « skočil by pro ni do vody ». Et bien que l'expression ne le précise pas, nous jurerions qu'il s'y jetterait même s'il ne savait pas nager. Une fois sauvée des eaux et dans ses bras, il « aimerait la porter jusqu'au ciel » - « na rukou by ji rád do nebe donesl », ou, c'est selon, « il lui décrocherait le bleu du ciel » - « snesl by jí modré z nebe ».

Photo: CTK
Bref, il est tellement amoureux que les Tchèques disent parfois de lui qu'il est « chaud comme un calendrier de pompiers » - « je rozpálený jako hasičský kalendář », ou, ce qui est tout de même un peu plus romantique, qu'il « la regarde comme une image sainte » - « dívá se na ni jako na svatý obrázek », ou carrément « comme la Sainte Vierge » - « dívá se na ni jako na Panenku Marii ». Pour notre part, nous préférerons une autre expression (dont nous avons toutefois seulement trouvé trace dans un dictionnaire), pas dénuée non plus de poésie, qui veut qu'il soit « tombé amoureux d'elle comme un veau d'une botte de foin » - « zamiloval se do ní jako vůl do otepi sena » et qu'il « l'aime comme le monde entier » - « miluje ji jako celý svět ».

C'est donc de la plus belle des façons, en aimant de tout notre coeur, que prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré aux amoureux. En attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible - « mějte se co nejlíp! », portez le soleil en vous - « slunce v duši », salut et à bientôt - « zatím ahoj » !