Modification de la loi sur les retraites

r_2100x1400_radio_praha.png

Prendre la retraite anticipée ne sera dorénavant pas aussi avantageux qu'à présent. L'amendement de la loi sur les retraites, au programme de la session de la Chambre des députés commencée ce mardi, prévoit de rendre plus sévères les conditions des préretraites et accorder, par contre, des avantages aux personnes décidant d'éloigner leur départ à la retraite. Jaroslava Gissubelova.

La Chambre des députés a commencé l'examen du projet modifié de loi sur les préretraites. Les bureaux de placement dénoncent une croissance rapide des préretraites auxquelles recourent de plus en plus de gens autour de 50 ans frappés par le chômage. L'an dernier, leur nombre a atteint 54 000. Des économistes avertissent que les préretraites font baisser les statistiques sur le chômage, mais coûtent cher à la caisse de l'Etat. Raison pour laquelle le projet de loi sur les retraites veut favoriser les personnes qui éloignent leur retraite. La disparité entre la retraite prise trois ans avant et trois ans après la limite d'âge pourrait atteindre jusqu'à 2 500 couronnes, par mois. Selon la pratique actuelle, les personnes au chômage et celles qui touchent la pension d'invalidité peuvent anticiper de deux ans le départ à la retraite. La somme touchée est plus basse mais elle est revue à sa pleine valeur dès que la personne atteint l'âge de la retraite. La troisième possibilité est de prendre la préretraite trois ans plus tôt, sans en signaler les raisons, à condition d'avoir travaillé pendant 25 ans. Dans ce cas cependant, la pension de vieillesse restera réduite une fois pour toutes. N'empêche que cette catégorie des préretraites soit en progression. Des experts mettent en garde devant les retraites anticipées comme un remède au chômage: compte tenu de l'évolution démographique peu optimiste, il faut que les gens prennent plus tard la retraite. Mais comment faire dans la situation actuelle, où les gens de plus de 45 ans ont de moins en moins de chances de trouver un emploi, et la préretraite reste pour beaucoup d'entre eux la seule issue...