Mondiaux de cyclisme sur piste : Alois Kankovsky vainqueur de l'omnium

Alois Kankovsky, photo: CTK

Le Tchèque Alois Kankovsky a remporté, jeudi, à Palma de Majorque, aux îles Baléares, l'omnium, une nouvelle épreuve inscrite depuis cette année au programme des championnats du monde de cyclisme sur piste. Il s'agit chez les hommes du premier titre mondial d'un coureur tchèque depuis pas moins de vingt-et-un ans !

Alois Kankovsky, photo: CTK
Epreuve individuelle, l'omnium est en quelque sorte au cyclisme sur piste ce que le décathlon est à l'athlétisme. Le principe est simple : les coureurs engagés disputent en l'espace d'une journée cinq courses combinées, à savoir le 200 m, le scratch, la poursuite, la course aux points avant de finir avec le kilomètre. Le classement est ensuite établi par addition des places obtenues dans chaque manche. Est donc déclaré vainqueur le coureur qui possède le plus faible total. Et jeudi, le plus petit score, 19 points, c'est Alois Kankovsky qui l'a obtenu, en terminant respectivement quatrième du 200 m départ lancé, deuxième du scratch long de 5 km et de la poursuite, neuvième de la course aux points puis deuxième du kilomètre départ arrêté, la dernière épreuve décisive. Au classement final, le Tchèque a devancé l'Argentin Walter Perez (28 points) et l'Américain Charles Huff (37).

Alois Kankovsky, photo: CTK
A 23 ans, en enfilant le maillot arc-en-ciel des champions du monde, Alois Kankovsky a donc réalisé un grand rêve, comme il l'affirme lui-même, mais il ne compte pas s'en arrêter là aux îles Baléares :

« Pour l'instant, je ne vais pas encore fêter cette victoire car j'ai encore une course importante qui m'attend dimanche. Avec Petr Lazaro, nous allons disputer l'américaine avec une chance de médaille. Pour les célébrations, on verra donc plus tard, lorsque je serai de retour à la maison. Mais là, je suis en bonne forme et nous avons l'intention d'en profiter pour faire un bon résultat dimanche. »

Hommes et femmes confondus, le dernier titre aux Mondiaux de cyclisme sur piste remontait à cinq ans. A l'époque, à Copenhague, c'est Lada Kozlikova qui s'était imposée dans l'épreuve du scratch, une course où les concurrentes partent groupées pour une distance de dix kilomètres.