Mondiaux de cyclisme sur piste : un bilan tchèque très satisfaisant

Petr Lazar et Alois Kankovsky, photo: CTK

Aux Championnats du monde de cyclisme sur piste qui se sont achevés dimanche à Palma de Majorque, aux îles Baléares, les Tchèques ont finalement obtenu deux médailles.

Petr Lazar et Alois Kankovsky, photo: CTK
Après la victoire, jeudi, d'Alois Kankovsky dans l'épreuve de l'omnium, le duo composé du même Kankovsky et de Petr Lazar a obtenu une médaille de bronze dans l'américaine (l'américaine est une course qui se dispute par équipe de deux hommes se relayant entre eux, essayant de prendre un tour d'avance sur leurs rivaux. La distance maximum est de 50 kilomètres et tous les cinq kilomètres des points sont attribués aux quatre premières équipes). Avec 11 points, les Tchèques sont montés sur la troisième marche du podium, devancés respectivement de trois et de deux points par la Suisse et les Pays-Bas. Un petit écart que Petr Lazar regrettait quelque peu après l'arrivée :

« Il n'a pas manqué grand-chose pour faire mieux. C'est ce qui me déçoit un peu, car il suffisait d'être un peu mieux classés de quelques places lors de certaines attributions de points pour envisager la victoire. Mais c'est vrai qu'après la course, on se dit toujours qu'on aurait pu faire ceci ou cela autrement. Mais d'un autre côté, il ne faut pas avoir de regrets. Nous avons fait la course à bloc, nous avons tenté notre chance dès le début et nous pouvons donc être satisfaits de cette troisième place. »

Alois Kankovsky, photo: CTK
Alois Kankovsky était, lui, tout à fait satisfait, surtout que cette médaille de bronze a été obtenue dans une épreuve olympique, à la différence de l'omnium. Surtout, ces deux médailles dépassaient son ambition d'avant les Mondiaux :

« Je n'espérais pas du tout revenir avec deux médailles. Je nourrissais bien quelques espoirs dans l'épreuve de l'omnium, mais pas vraiment dans l'américaine. Même si nous étions tous les deux bien préparés, c'est une course dans laquelle tout peut arriver et qui ressemble un peu à une grande loterie. »

Au classement final par pays de ces championnats du monde, grâce à ces deux podiums et d'autres places d'honneur parmi les cinq premiers, la République tchèque arrive donc à une très belle sixième place, derrière les grande nations traditionnelles du cyclisme sur piste que sont la Grande-Bretagne, l'Australie, les Pays-Bas ou encore la France.