Musique : ouverture d’un Printemps de Prague inédit

Printemps de Prague, photo: © grafické studio Formata

Sans être annulé ou reporté, le traditionnel festival international de musique Le Printemps de Prague, dont la 75e édition devait ouvrir ses portes le 7 mai, se tient uniquement en ligne cette année, en raison de la crise du coronavirus. Une dizaine de concerts seront diffusés en direct jusqu’au 4 juin prochain.

Printemps de Prague, photo: © grafické studio Formata
Œuvre emblématique du festival du Printemps de Prague, Ma Patrie de Bedřich Smetana n’inaugure pas cette année le plus important événement du genre en République tchèque. Néanmoins, pour être fidèles à la tradition, les organisateurs proposent ce lundi soir, sur la Télévision tchèque, la rediffusion de quelques-unes des interprétations mémorables du célèbre cycle de poèmes symphoniques.

Le véritable coup d’envoi de la manifestation sera donné, comme chaque année, le 12 mai, par un concert inaugural, présenté, depuis le toit du palais du Rudolphinum, par le musicien Ondřej Havelka. Au programme de cette soirée inhabituelle, une œuvre composée spécialement pour cette occasion par Petr Wajsar : sa variation sur la chanson « Happy Birthday » est une manière originale de célébrer le 75e anniversaire du festival. Parmi les invités du concert d’ouverture figurent les mezzo-soprano Dagmar Pecková et Bernarda Fink, le corniste Radek Baborák ou encore le pianiste américain Garrick Ohlsson, qui se produiront depuis leur lieu de résidence.

'Happy Birthday', photo: Site officiel du festival Pražské jaro

Adam Plachetka, photo: © David Turecký/Pražské jaro
Au cœur de cette 75e édition inédite, une dizaine de concerts qui seront diffusés en direct et gratuitement sur le site du festival (https://festival.cz/program/). Certains seront retransmis par la Télévision et la Radio publiques depuis les salles de concert à Prague et à Brno. Les amoureux de musique pourront entendre les principaux orchestres philharmoniques tchèques, ainsi qu’une brochette de solistes de renom. A noter par exemple le récital du baryton-basse Adam Plachetka et du pianiste David Švec qui présenteront le « Voyage d’hiver » de Franz Schubert, ou encore celui du violoniste canadien James Ehnes qui interprètera exclusivement pour le Printemps de Prague, depuis la Floride, les compositions de Jean-Sébastien Bach et d’Eugène Ysaÿe. La musique de Ludwig van Beethoven sera mise à l’honneur par l’Orchestre philarmonique tchèque et son chef invité Jakub Hrůša, lors du concert de clôture du festival, programmé pour le 4 juin prochain.

53 concerts devaient figurer au programme de cette édition anniversaire du Printemps de Prague. Des billets avaient été vendus pour un montant d’environ un million d’euros. Ils seront tous remboursés, selon le directeur du festival Roman Bělor. Toutefois, comme c’est le cas pour d’autres manifestations culturelles également, les spectateurs peuvent renoncer au remboursement de leurs places pour soutenir les futurs projets du festival.