Nettoyage exceptionnel du reliquaire de Saint-Maur

Le reliquaire de Saint-Maur

Objet rare de dévotion, le reliquaire de Saint-Maur, découvert il y a bientôt 36 ans au château de Bečov nad Teplou, dans la région de Karlovy Vary, a été sorti de sa vitrine cette semaine, pour subir un nettoyage exceptionnel. A partir de cet automne, cet objet d’art médiéval originaire d’une abbaye bénédictine de Belgique sera exposé dans de nouveaux locaux.

Lunettes grossissantes, gants blancs et cotons tiges imprégnés d’alcool, voilà l’équipement du restaurateur Andrej Šumbera chargé du troisième nettoyage du reliquaire de Saint-Maur effectué depuis 2002.

Daté du début du XIIIe siècle, ce reliquaire est considéré, après les joyaux de la Couronne de Bohême, comme le deuxième artefact historique le plus précieux en République tchèque.

Le reliquaire de Saint-Maur | Photo: Ivana Sedláčková,  ČRo

L’histoire de cet objet qui a traversé les siècles est mouvementée. Il a été créé pour l’abbaye de Florennes, en Belgique, pour contenir les reliques de saint Maur, saint Jean-Baptiste et saint Timothée. Au XIXe siècle, il a été acheté par le duc Alfred de Beaufort-Spontin, dont la famille possédait la seigneurie de Bečov, en Bohême.

Château fort de Bečov | Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Beaufort-Spontin, qui avaient collaboré avec les nazis, ont dû quitter la Tchécoslovaquie en vertu des décrets du président Beneš. Avant leur départ, ils ont caché le reliquaire dans le sous-sol de la chapelle du château fort de Bečov, où il n’a été retrouvé qu’en 1985, à l’issue d’une enquête policière.

Le coffre en bois, recouvert de plaques d'argent doré, comprenant de nombreuses statuettes, des reliefs, des décorations en filigrane et des pierres précieuses, a été sérieusement endommagé. Il a pu être sauvé grâce au travail minutieux des spécialistes qui ont œuvré pendant onze ans à sa restauration.

Après une première exposition au Château de Prague en 2000, le reliquaire a enfin pu être présenté au public au château de Bečov. Andrej Šumbera a travaillé sur la première restauration du reliquaire dans les années 1990. Il décrit comment se passe son nettoyage aujourd’hui :

Andrej Šumbera avec le reliquaire de Saint-Maur | Photo: Ivana Sedláčková,  ČRo

« Il faut d’abord observer attentivement la surface. Ensuite, le nettoyage s’effectue en plusieurs étapes. Même si le reliquaire est placé dans une vitrine, il est recouvert de poussière microscopique susceptible d’endommager l’objet. C’est pour la troisième fois seulement depuis vingt ans que nous nettoyons le reliquaire. Cela veut dire qu’il est en bon état, que nous l’avions bien restauré après sa découverte. Pour nettoyer tous les reliefs, décorations et statuettes, il faut s’armer de patience… »

Le reliquaire de Saint-Maur | Photo: Ivana Sedláčková,  ČRo

A partir de cet automne, le reliquaire de Saint-Maur sera exposé dans les locaux rénovés du château de Bečov nad Teplou. Cette nouvelle exposition présentera aussi une collection inédite de boissons alcoolisées du XIXe siècle, retrouvées en même temps que le reliquaire.

10
50.082698800000
12.838645000000
default
50.082698800000
12.838645000000
Auteurs: Magdalena Hrozínková , Ivana Sedláčková
mot-clé: