Noël dans les châteaux

Château de Hluboká, photo: Pavel Bílek / ČRo
0:00
/
0:00

Ces dernières années, une nouvelle tradition s’est créé dans la période de l’Avent : de nombreux châteaux et monuments habituellement inaccessibles au public ouvrent leur porte et proposent des visites spéciales de Noël qui font revivre les traditions de ces fêtes. On peut même parler d’une seconde saison touristique, tellement ces visites sont appréciées. Nous nous rendrons en Bohême du sud où les châteaux proposant ces visites sont les plus nombreux …

Château de Hluboká, photo: Pavel Bílek / ČRo
Démonstrations de métiers médiévaux, dégustations du vin chaud préparés selon les recettes originelles, représentations de théâtre, concerts, expositions, salles solennellement décorées – c’est ce qui attend le visiteur dans les châteaux de Hluboka, Nove Hrady, Jindrichuv Hradec et Trebon qui proposent des circuits spéciaux de Noël. Les visites culminent justement le dernier dimanche de l’Avent, lorsque la lumière de Bethléem, signe de la paix, est amenée par de jeunes scouts de Bethléem pour être partagée. Notre premier arrêt est au château de Hluboka où les visites sont orientées vers les plats de Noël traditionnels des Tchèques, ce qui n’est point étonnant, car les étangs de la Bohême du sud sont le principal fournisseur du plat roi, lors de la soirée du 24 décembre, à savoir la carpe, mais il n’y a pas que les plats, dit le guide au château de Hluboka, Miroslav Pavlicek :

« Les circuits spéciaux de Noël ont été élargis à la chapelle et au théâtre du château habituellement fermé, ainsi qu’à la présentation de la cuisine du château… »

Château de Hluboka, photo: CzechTourism
Hluboka propose, en effet, des visites exceptionnelles de la cuisine, avec une collection d’innombrables moules à flan. On admire le riche équipement de la cuisine et, dans la salle à manger, les tables solennellement mises, couvertes de nappes brodées sur lesquelles brille une superbe vaisselle en porcelaine. Tout ici fait penser à un conte de fées. Plusieurs films ont en effet été tournés au château de Hluboka. Celui-ci se trouve à quelques kilomètres de Ceske Budejovice, au milieu d’un vaste parc. On le reconnaît de loin à son aspect néogothique rappelant le château anglais de Windsor. Jusqu’en 1562, Hluboka était une ancienne résidence royale, avant de devenir, en 1661, la propriété de la famille Schwarzenberg qui a remanié cet édifice baroque en un pur style néogothique. La visite commence par l'escalier monumental, avec des voûtes pastichant le style Tudor. Puis c'est la chambre de la princesse, le cabinet Hamilton, le cabinet de lecture, la grande salle à manger et la bibliothèque. Les murs sont tapissés de boiseries et de lambris offrant une ambiance chaleureuse. La visite se termine par les anciennes écuries qui abritent la galerie du peintre Mikolas Ales, regroupant des peintures et des sculptures du Moyen-Age.

Du château de Hluboka,ce n’est pas loin pour se rendre dans la ville de Ceske Budejovice qui propose des visites nocturnes tout à fait uniques. Elles conduisent les intéressés dans les intérieurs des maisons Art nouveau pour lesquelles la ville est réputée et où on n’aurait pas la possibilité de mettre le pied autrement, raconte Miroslav Mares, de l’agence Kulturkontakt :

« En effet, quand on n’est pas un fonctionnaire de la mairie, on n’a pas la chance de se rendre, par ex., dans la splendide salle des séances de style Art nouveau… »

En collaboration avec Nicolas Jacques Conté, peintre parisien qui réalisa la même chose en France, sur commande de l'Académie française, les deux hommes ont inventé la technologie de production dite méthode viennoise et, en 1810, ils ont commencé la fabrication des crayons. La ville de Ceske Budejovice, dont la fondation remonte à l’an 1265, offre d’autres particularités encore : ainsi la première voie ferrée sur le continent européen reliant la ville à Linz en Autriche a vu le jour ici, en 1832.

La villa Hardmuth, photo: Jan Dudík / Creative Commons 3.0 Unported
D’autres visites de bâtiments normalement fermés au public sont proposées par Ceske Budejovice, dont l’ancien lycée allemand pour jeunes filles, l’ancienne préfecture impériale et royale ainsi que la célèbre villa Hardmuth qui est l’une des plus belles villas de style néo-baroque avec les intérieurs aménagés dans le style Art nouveau dans le pays. Et notre guide d’expliquer qui était le propriétaire de cette villa : c’est Josef Hardmuth auquel nous devons la découverte du traitement du graphite. La métropole de la Bohême du sud, Ceske Budejovice a, en effet, donné au monde une primauté - les crayons fabriqués dans l'usine au nom exotique, KOH-I-NOOR dont Josef Hardmuth fut le fondateur.
Ceske Budejovice
Le noyau historique de Ceske Budejovice, avec sa place qui est la plus vaste dans le pays, avec, au milieu, la majestueuse fontaine Samson, dominée par la tour Noire haute de 72 mètres et la légendaire Pierre aux Errants scellée dans son dallage, est classé réserve protégée. Samson a donné le nom à la bière fabriquée dans la ville de Ceske Budejovice, en dehors de celle qui est connue sous l'appellation Budweiser Budvar.

Notre dernier arrêt est au château de Nove Hrady qui propose aux visiteurs une exposition évoquant les fêtes de Noël dans la famille d’un intendant, au début du XXe siècle. Son appartement solennellement décoré respire l’ambiance des fêtes de Noël, dit le guide Jan Smolik :

Château de Nove Hrady, photo: CzechTourism
« Les visites sont enrichies d’une exposition de cartes de Noël historiques, nous exposons aussi deux crèches de Noël de la fin du XIXe siècle, toutes deux empruntées au musée de Jindrichuv Hradec, et nous faisons revivre les anciennes coutumes de Noël. »

Le château de Nove Hrady – Château neuf, se trouve dans la commune du même nom, à proximité de l’ancienne frontière tchéco-autrichienne. Il a été construit entre 1225 et 1250. L’histoire de l’ancien domaine seigneurial de Nove Hrady est très intéressante puisque liée à la famille noble française des Buquoy qui devient son propriétaire après la bataille de la Montagne Blanche, en 1620. Le victorieux général Carl Bonaventura Buquoy reçoit Nove Hrady de l'empereur d'Autriche Ferdinand II en récompense de ses services et ses créances. Ainsi commence le règne de cette dynastie pour de longues 326 années. Nous devons à la famille Buquoy notamment la fondation du monument le plus précieux de Nove Hrady, le monastère des Servites. Le parc du château parsemé de nombreuses constructions romantiques a été fondé dans la seconde moitié du XVIIIe siècle par Jean Buquoy.

10
48.973870000000
14.474945800000
default
48.973870000000
14.474945800000
49.051974700000
14.435029200000
48.789630300000
14.778386000000