Nostradamus s'est trompé

r_2100x1400_radio_praha.png

La fin du monde n'a pas eu lieu. Selon une prédiction de l'astrologue Nostradamus ayant vécu au 16ème siècle, le 31 juillet 2000 devait être le dernier jour de l'humanité. Un groupe de personnes qui attendaient cet événement s'est réuni à cette occasion sur l'esplanade de Letna au-dessus de Prague, autour d'un métronome géant qui doit rappeler aux Pragois la futilité du temps. Ils ont brûlé L'encyclopédie des prédictions de l'avenir et ont entendu un petit concert. Ils n'étaient visiblement pas déçus par le fait que les prédictions de Nostradamus ne s'étaient pas réalisées. Ils n'ont même pas accusé l'astrologue français de charlatanisme. A la fin, l'animatrice de cette soirée Mme Monika Hartova a déclaré: "Nous espérons tous que le grand Nostradamus, ou ceux qui ont interprété ses prédictions, ont fait une faute en fixant cette date. Après la fin du monde, nous pouvons donc lancer un appel silencieux demandant aux gens de remercier pour le don de la vie en devenant meilleurs, plus aimables et plus amicaux."