Nouvelles Dimanche, 10. JANVIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Un diplomate irakien aurait quitté Prague pour s'exiler

En se référant au journal Az-Zamane, qui paraît en arabe à Londres et qui, lui, se réfère à des sources diplomatiques à Prague, l'agence AP informe, ce samedi, de la décision du consul irakien en République tchèque, Jabbir Salime, de demander le droit d'asile en Allemagne ou en Grande-Bretagne. Selon le quotidien de Londres, une délégation irakienne aurait été arrivée à Prague pour régler cette affaire avec les autorités tchèques. Le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, avoue d'être informé de l'absence de plus d'un mois du consul irakien à Prague, il ajoute cependant que, jusqu'ici, Prague n'a pas été contacté formellement par la partie irakienne.

Un séminaire européen terminé à Prague

Fin, à Prague, dans les locaux du Sénat tchèque, d'un séminaire tenu afin de présenter les fonds structurels européens. C'est encore avant son adhésion à l'Union européenne que la République tchèque doit se familiariser avec le système européen d'octroi d'aide financière au développement des régions.

Kocarnik veut intenter un procès contre le Premier ministre

Ivan Kocarnik, ex-ministre des Finances du cabinet Klaus, qui se trouve aujourd'hui à la tête de Ceska pojistovna ÇCompagnie d'assurance tchèque), envisage de porter plainte contre le Premier ministre Milos Zeman. Il réagirait ainsi aux récents propos de Zeman aux termes desquels, il devait se préparer le terrain à Ceska pojistovna en lui accordant une garantie d'Etat de presque 5 milliards de couronnes avant de quitter le poste de ministre.

Grulich veut amnisiter les témoins

Le ministre de l'Intérieur, Vaclav Grulich, propose d'amnistier tous ceux qui seront prêts à témoigner en justice dans les affaires de corruption. Selon le quotidien Pravo, Grulich en parle dans son rapport sur la corruption en République tchèque qu'il devrait soumettre au cabinet dans les jours qui viennent.

Les "mains propres" devraient porter leur fruit

Toujours à propos de corruption: le vice-Premier ministre Pavel Rychetsky estime que c'est d'ici à la fin de ce mois qu'on devrait obtenir les premiers résultats concrets de la lutte contre la corruption dans l'administration, que le gouvernement social-démocrate a démarrée sous l'appellation de "mains propres".

La Caisse d'épargne tchèque dans le collimateur

A en juger par un commentaire publié, ce samedi, dans le quotidien Pravo, après la compagnie d'électricité, CEZ, le cabinet Zeman prépare un remaniement important aussi à la tête de Ceska sporitelna ÇCaisse d'épargne tchèque). Milos Zeman l'aurait annoncé lors de sa récente visite à Ostrava en Moravie du nord.

Les juges de Tabor se trouvent devant un dilemme

Jeudi, la police tchèque vient d'arrêter, à Tabor, en Bohême du sud, un jeune homme de dix-huit ans avec un peu moins de 8 grammes de pervitine. Accusé de fabrication et de possession de substances psychotropes, il est ainsi la première "victime" de la nouvelle loi sur la drogue, entrée en vigueur le 1e janvier de cette année. C'est un défi pour le tribunal qui devra, dans ce cas, décider si les 8 grammes de pervitine sont une quantité "supérieure à la petite quantité", comme le stipule la loi. Loi très critiquée, il faut le dire, justement pour cette définition vague.

La question rom au programme du gouvernement

Selon une déclaration de Petr Uhl, délégué du gouvernement pour les droits de l'homme, publiée, samedi, par l'agence de presse CTK, le cabinet Zeman devrait se pencher, lundi, sur plusieurs documents concernant la situation de la communauté rom en République tchèque. Le conseil ministériel devrait également formuler une réponse à la question qui lui a été posée par le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale. Le comité de Genève demande à l'exécutif tchèque d'adopter une attitude à l'égard de la construction d'un mur qui devait séparer, à Usti nad Labem, en Bohême du nord, la population locale de Rom problématiques.

Les catholiques orthodoxes ont leur chapelle à Ceské Budejovice

Consacrée, samedi, par l'évêque Antonin Liska, la chapelle des Angoisses mortelles du Seigneur auprès de la cathédrale Saint-Nicolas à Ceske Budejovice, en Bohême du sud, a été mise au service de l'Eglise catholique grecque. Datant des années trente du XVIIIe siècle, la chapelle sera désormais là pour quelque 500 croyants pratiquant ce rite oriental.

La médaille d'argent pour Neumannova

Un beau succès pour la Tchèque Katerina Neumannova en course de dix kilomètres, style classique, à Nove Mesto en Moravie, course comptant pour la Coupe du monde de ski de fond. Neumannova s'est classée deuxième, derrière Bente Martinsen de Norvège et devant la Russe Svetlana Nagueïkina en troisième position. Elle reste deuxième aussi au classement général de la Coupe.