Nouvelles Dimanche, 14. FÉVRIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

La République tchèque adhérera à l’OTAN le 12 mars

La République tchèque adhérera à l’OTAN le 12 mars. Ce jour-ci elle remettra avec la Pologne et la Hongrie les documents de ratification entre les mains du secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères, Mme Madeleine Albright. Le processus d’adhésion se terminera par la mise des documents au dépôt du Congrès américain. Le lendemain on devrait hisser le drapeau national tchèque devant le siège de l’Alliance à Bruxelles, une information d’Ales Pospisil, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, qui se réfère à l’ambassade américaine de Prague.

La calamité de neige

Ce week-end il neige abondamment en République tchèque. La situation la plus critique est dans la région de Bruntal en Moravie du nord où plusieures communes sont séparées du monde environnant par des congères hautes de plusieurs mètres. Les autorités ont été obligées de convoquer un état-major de crise et appeler en aide l’armée.

Les agriculteurs en crise

L’agriculture tchèque doit affronter une crise sans précédent. A cause des pertes de 1,5 milliards de couronnes dans l’élévation des porcs et dans la production du lait, les agriculteurs ne pourront pas entamer les travaux de printemps. Selon les syndicats agricols, un tiers des firmes risque de faire faillite si l’Etat ne les aide pas.

Le BIS pris pour cible

Une lettre anonyme vient d’accuser le Service de sécurité et de renseignement, le BIS, de poursuivre les activités de certaines associations nationales allemandes opérant en Bohême occidentale notamment. Dans la lettre adressée à Jaroslav Basta, ministre chargé de veiller sur le travail du BIS, l’ambassade allemande de Prague et la presse allemande, on parle plus concrètement de la poursuite des organisations soeurs de l’Union paneuropéenne sur le territoire tchèque. Le porte-parole du BIS, Jan Subert, a qualifié ces accusations de mensongères.

Les hommes politiques en voyage...

Voici à présent quelques visites d’hommes politiques tchèques et étrangers. Lundi, le ministre de la Justice, Otakar Motejl, s’entretiendra avec le vice-ministre italien de la Justice, Giuseppe Ayala, de la réforme de la jurisprudence tchèque et de la lutte contre le crime organisé. Le ministre des Affaires étrangères de Turquie, Ismail Cem, se rendra à Prague, mercredi, pour s’entretenir avec les responsables tchèques de l’intensification de la coopération économique entre la Turquie et la République tchèque. Les premiers ministres de Pologne et de la République tchèque, Jerzy Buzek et Milos Zeman, se réuniront vendredi en Moravie du nord pour débattre de la coopération dans les zones limitrophes et de l’adhésion des deux pays à l’OTAN. En fin de compte, le secrétaire général de l’OTAN, Javier Solana, devrait visiter Prague les 24 et 25 mars.

Les prévisions économiques

La récession économique se terminera avant la fin de cette année, pour être suivie d’une stagnation, estime le vice- Premier ministre, Pavel Mertlik. Selon lui, une relance économique est à attendre au plus tard en l’an 2001.

Les problèmes des minorités nationales

Le problème des minorités nationales et le respect des droits de l’homme en République tchèque fut le thème d’une rencontre, vendredi à Prague, entre Vaclav Havel et Petr Uhl, délégué chargé des droits de l’homme. Le Président Havel a appuyé l’idée de supprimer la porcherie de Lety, sur l’emplacement de laquelle il y avait, pendant la Seconde Guerre mondiale, un camp d’extermination tzigane.

La relation entre l’Etat et l’Eglise

La lettre dans laquelle une cinquantaine de personnalités tchèques invitent le chef du cabinet, Milos Zeman, à trouver une solution aux problèmes entravant la relation entre l’Etat et l’Eglise, est soutenue par beaucoup d’autres personnes, surtout intellectuels, artistes, scientifiques et journalistes. Une information fournie par Stanislav Novotny, directeur de l’Académie chrétienne tchèque.

Culture

La neuvième édition du Festival international des écrivains qui se déroulera à Prague du 11 au 16 avril, accueillira deux invités de marque: le dramaturge britannique Harold Pinter et son collègue polonais Slawomir Mrozek. A l’instar des éditions précédentes, les différentes journées du festival seront consacrées à des littératures nationales.