Nouvelles Dimanche, 15. NOVEMBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Elections sénatoriales et communales

Les élections communales et le premier tour des élections sénatoriales en Républiqe tchèque ont pris fin samedi à 14 heures. Elles se sont déroulés dans le calme relatif et on n'a enregistré que quelques petits incidents. Les hommes politiques déplorent en général le faible intérêt des Tchèques pour ces élections et l'expliquent en partie par la fatigue des électeurs qui sont allés aux urnes déjà lors des législatives de juin dernier. A Prague, selon certaines estimations, la participation aux élections se situait entre 20 et 40 %. Le premier tour des sénatoriales ne concernait que le tiers des sièges dans la chambre haute du parlement tchèque. Selon les résultats préliminaires, c'est le Président de l'Union de la liberté, Jan Ruml, qui a remporté le plus grand nombre de voix dans le 6 ème arrondissement de Prague avec 41 % des suffrages devant le maire de Prague Jan Koukal du Parti civique démocrate '25 %). Les deux candidats passent au second tour des sénatoriales qui aura lieu dans une semaine. Le dépouillement du scrutin se poursuit et les résultats préliminaires sont publiés progressivement sur Internet. Les résultats définitifs des communales et du premier tour des sénatoriales seront connus dimanche dans la soirée ou lundi matin.

Fin d'un centre de rééducation en Moravie

Les époux Steven et Glenda Roach, ressortissants des Etats- Unis, accusés en République tchèque de sévices sur les enfants, désirent quitter la Tchèquie et revenir dans leur pays. Le couple dirigeait Morava Academy, une maison de rééducation pour les enfants americains située non loin de Brno en Moravie. Dans le cadre du programme de rééducation les enfants étaient parfois ligotés, mis au cachot et on leur défendait de faire leurs besoins. Les époux Roach risquent maintenant une peine allant de 5 à 8 ans de détention.

Appel à l'Irak

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a appelé l'Irak à accomplir les résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU et de permettre sans conditions aux inspecteurs de l'ONU de poursuivre leur travail en Irak. La République tchèque se rend compte que si le gouvernement irakien ne cède pas à la volonté de la communauté internationale, il s'expose à la solution par la force avec toutes les conséquences inévitables, a souligné le porte-parole du ministère tchèque des Affaires étrangères, Ales Pospisil.

Helmut Zilk et les archives de la StB

L'ancien maire de Vienne, Helmut Zilk, accusé d'avoir collaboré avec la StB, police secrète du régime communiste en Tchécoslovaquie, pourra probablement consulter son dossier dans les archives de la StB. Selon le juriste Stanislav Devaty la loi permet aux personnes dont le nom figure dans les archives de les consulter gratuitement une fois par an. Selon Stanislav Devaty, si le ministère tchèque de l'Intérieur désire liquider l'affaire Zilk, il peut ouvrir à l'ancien maire de Vienne l'accès à son dossier. Cette éventualité est maintenant examinée par les juristes du ministère de l'Intérieur.

Débat sur les droits de l'Homme

Plus de 60 étudiants de 12 écoles secondaires ont discuté à Prague du respect et de la violation des droits de l'Homme dans la vie quotidienne. Ils ont accueilli entre eux, entre autres, le chargé gouvernemental pour les droits de l'Homme, Petr Uhl, le juge Jan Vyklicky et l'écrivain Ludvik Vaculik. Le débat a été organisé par la succursale pragoise de l'organisation Amnesty International.

Fin du Festival du théâtre de langue allemande

Le Festival du théâtre de langue allemande a pris fin dans la capitale tchèque. Dans le cadre du festival les pragois ont pu voir des troupes de théâtre de Hambourg, Leipzig, Vienne, Zurich, Stuttgart, Berlin et Munich.