Nouvelles Dimanche, 21. FÉVRIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

-VR-

Rassemblement de l’Union de la liberté

Le rassemblement national de l’Union de la liberté, parti de droite tchèque, a commencé dans la ville de Nymburk. Dans son cadre, on a entendu une allocution du chef du Parti civique démocrate ÇODS), Vaclav Klaus, qui a invité l’Union de la liberté à refléchir sur une éventuelle coopération avec l’ODS. Selon le président de l’Union de la liberté, Jan Ruml, le discours de Vaclav Klaus a ouvert l’espace pour un dialogue politique entre l’ODS et l’Union de la liberté. Rappelons que l’Union de la liberté avait été créée par les membres de l’ODS qui n’avaient pas été d’accord avec la politique de la direction du parti et notamment celle de Vaclav Klaus. Dimanche, les trois cents délégués de l’Union de la liberté éliront le président et les vice- présidents de leur parti. Le seul candidat au poste de président est le chef sortant de l’Union, Jan Ruml.

Intégration de la Slovaquie à l’Union européenne et à l’OTAN

L’objectif commun de la République tchèque, de La Pologne et de la Hongrie est une intégration rapide de la Slovaquie à l’Union européenne et à l’OTAN. Une déclaration du Premier ministre polonais, Jerzy Buzek, à l’issue d’une rencontre avec son homologue tchèque, Milos Zeman.

Visite du général Jiri Sedivy aux Etats-Unis

Le commandant en chef de l’état-major de l’armée tchèque, Jiri Sedivy, a terminé, vendredi, sa visite des Etats-Unis où il avait rencontré, entre autres, les hauts représentants de l’armée américaine Henry Shelton, Dennis Reimer et Michael Ryan. Lors de sa rencontre avec le secrétaire d’Etat-adjoint à la Défense, Franklin Kramer, il a souligné que la République tchèque était prête à envoyer dans la région du Kosovo un hôpital de campagne, un petit détachement militaire et des avions de transport.

Arrestation de 53 migrants du Kosovo

53 migrants du Kosovo ont été arrêtés en République tchèque lors d’une tentative de traverser illégalement la frontière tchéco-slovaque. Dans le groupe il y avait 17 femmes et 10 enfants. Les migrants, abandonnés par les passeurs, ont perdu le chemin dans les montagnes et, épuisés, ont failli de mourir de froid. La police tchèque leur a donné à manger et les a renvoyés en Slovaquie.

Avertissement de Franz Neubauer

Le président de l’Association des Allemands des Sudètes, Franz Neubauer, a critiqué à Munich les gouvernements allemand et tchèque. Selon ses paroles, le gouvernement allemand ne défend pas suffisament les intérêts des Allemands des Sudètes, tandis que le cabinet tchèque refuse de renoncer aux décrets du président Benes qui ont légalisé la confiscation des biens des Allemands des Sudètes expulsés de Tchécoslovaquie après la Deuxième Guerre mondiale. Franz Neubauer s’en est pris notamment au ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, à son adjoint Günter Verheugen et au ministre de la Culture, Michael Naumann dont les propos pourraient, selon Neubauer, affablir la position juridique des Allemands des Sudètes. „Si le gouvernement continue à ignorer nos intérêts, il ne nous restera que d’engager une procédure contre lui,“ a déclaré Franz Neubauer.

Activités du service de renseignements slovaque

Selon un article publié par le journaliste Ivan Hoffman dans le quotidien slovaque Sme, les révélations sur les activités du service de renseignements slovaque SIS qui avaient pour l’objectif d’empêcher la République tchèque d’intégrer les structures euro-atlantiques, ne sont pas accueillies en Tchéquie avec une grande surprise. Selon le journal, elles correspondent à l’image que les Tchèques se faisaient de l’ancien Premier ministre slovaque, Vladimir Meciar. „Ce n’étaient pas les Slovaques qui cherchaient à faire échouer l’intégration de la République tchéque dans les structures euro-atlantiques, mais le service secret qu’on appelle généralement le service secret de Meciar,“ souligne Ivan Hoffman dans le journal Sme.

Un nouveau centre pour les Roms

L’Association des Roms ÇTziganes) de la ville de Lysa nad Labem en Bohême du nord prépare l’ouverture d’un Centre de formation pour la jeunesse et les jeunes couples. L’inauguration du nouveau centre aura lieu dans un mois, grâce, entre autres, à un soutien financier de l’ambassade de Grande-Bretagne à Prague.