Nouvelles Dimanche, 21. JUIN, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

NOUVELLES 21.6.98

Elections - résultats

Jan Fischer, de la Commission centrale électorale, a déclaré pour l'agence de presse tchèque, CTK, que cette année, la commission a été capable de donner les résultats complets des élections en un temps record - huit heures et 43 minutes, après la fermeture des bureaux de vote. Le meilleur temps de l'histoire des législatives, dans l'ancienne Tchécoslovaquie et l'actuelle République tchèque.

Elections - distribution des sièges

La Commission centrale électorale a confirmé que le plus grand nombre de sièges a été remporté par les sociaux-démocrates - 74. Le Parti civique démocrate aura 63 sièges, les communistes 24, les chrétiens-démocrates 20 et l'Union de la liberté 19.

Le président de la République et la Chambre

Le président de la Rublique, Vaclav Havel, convoquera la nouvelle Chambre des députés issue des législatives, entre le 10 et le 14 juillet. Une information de son conseiller politique, Jiri Pehe. Le Président est tenu, selon la Constitution, de convoquer la séance de la nouvelle Chambre, dans les trente jours après les élections. Il aurait donc jusqu'au 20 juillet pour le faire.

Les patrons et les résultats des élections

Les patrons tchèques attendent du nouveau gouvernement issu des législatives la continuation et la fin de la privatisation, le maintien du marché, une politique soutenant les exportations et la stabilité de l'économie.Les patrons espèrent que le Parlement adoptera les normes législatives nécessaires et présentera le budget de l'année prochaine, en temps utile.

Les partis de gauche désirent conserver la proportionnelle

En dépit des résultats des législatives qui, selon certains observateurs, prouvent que le système électoral devrait changer en République tchèque, les représentants des partis de la gauche ont confirmé qu'ils voulaient que la proportionnelle soit conservée. Le vice-président des sociaux-démocrates, Stanislav Gross, et le chef des communistes, Miroslav Grebenicek, se sont exprimés ainsi à la télévision.

Le ministre de la justice élu à la Chambre

Le ministre de la justice, Mme Vlasta Parkanova, très populaire au sein de la population tchèque, a réussi à remporter son siège à la nouvelle Chambre des députés. Elle n'était que 4ème, sur la liste des chrétiens-démocrates, mais grâce aux voix préférentielles elle s'est classée à la première place. Un petit record dans l'histoire des législatives tchèques.

Le président des syndicats tchèques et les résultats électoraux

Le président de la Chambre tchéco-morave des unions sysndicales, Richard Falbr, se trouvant à Bruxelles pour la session de la Confédération internationale des syndicats, pense que la droite a gagné les élections, et que le chef du Parti civique démocrate, Vaclav Klaus, a fait un retour en force. La bonne nouvelle, selon Falbr, est que les républicains d'extrême droite ne seront pas représentés à la Chambre, ni le parti des retraités. Les syndicats mèneront des négociations avec le gouvernement, quel qu'il soit.

Bruxelles et les élections en République tchèque

La Commission européenne suivra, avec attention, si, en République tchèque, il sera possible de former rapidement un nouveau gouvernement, et si ce gouvernement continuera dans le processus d'intégration à l'Union européenne. La Commission s'efforcera de coopérer étroitement avec le nouveau gouvernement. Selon certains représentants de l'Union, les chrétiens- démocrates tchèques devrait jouer un rôle de stabilisation dans la composition du nouveau gouvernement.